guadeloupe
info locale

L'école veut l'épanouissement des élèves

éducation
Lycée Carnot
La ministre de l’éducation Nationale, Najat Vallaud Belkacem donnait une conférence de presse hier à propos du contexte de la Rentrée scolaire 2015/2016. Occasion pour elle d'évoquer sa volonté de rendre l’école plus accessible en la réformant.
Réforme dans les programmes avec l’annonce du retour à l’enseignement moral et civique dans les établissements, formation des enseignants  ou encore décrochage scolaire
La rentrée scolaire se prépare et chez nous ce sont près de 92 000 élèves qui s’apprêtent à retrouver les bancs de l’école. Hier, Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’éducation Nationale, dans sa traditionnelle allocution de rentrée a exprimé sa volonté d’une école apaisée. Elle a aussi parlé d’une rentrée importante et parmi plusieurs propositions a évoqué l’enseignement moral et civique qui sera désormais proposé à tous les élèves du primaire au lycée, mais aussi, la formation des enseignants  ou encore le décrochage scolaire.

Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’éducation Nationale

Belkacem

Najat Vallaud Belkacem, ministre de l’éducation Nationale

En Guadeloupe aussi l'expérience sera menée. Dés cette rentrée le lycée Carnot de Pointe-à-Pître proposera aux jeunes déscolarisés de retrouver les bancs de l'école. Tout sera fait pour que ces jeunes qui ont entre 16 et 25 ans -des jeunes qui ont quitté l'école depuis plus de six mois et quelquefois, depuis plusieurs années- puissent retrouver le goût de l'apprentissage et surtout, se donner un projet personnel de formation pour lequel il seront accompagnés spécifiquement. 
Concrètement, le Microlycée qui comprend deux classes rattachées au lycée Carnot, accueillera une trentaine de jeunes à la fin du mois de septembre. Il les aidera à préparer un baccalauréat en séries L, ES ou STMG. Deux classes installées dans la résidence Canelières à Providence aux Abymes.

Une première expérience qui pourrait intéresser beaucoup plus de jeunes dés l'an prochain. Au point que, au cours de la plénière de ce mercredi 26 août, le Président de la Région Guadeloupe a émis le voeu d'ouvrir un second MicroLycée, cette fois sur Basse-Terre.

Autant de nouveautés que les parents d'élèves accueillent avec un regard intéressé. eux qui aimeraient que l'école soit refondée pour que l'échec ne soit plus une fatalité au sein du système scolaire;

Raymond Artis, Président de la Fédération des Conseils des Parents d'Elèves 

Raymond Artis (FCPE)