L'aide à domicile a besoin d'argent pour poursuivre sa mission

société
Les associations de l'aide à domicile avaient souhaité que soit menée une étude sur la réalité de leur contexte financiers. Cette étude a été réalisée et elle laisse apparaitre les réalités financières de ces activités qui relèvent de l'aide, l'accompagnement et les soins à la personne.
Le premier élément marquant de cette étude est la mise en avant des coûts horaires supportés par les services. Ce dernier, à environ 24€/heure (le tarif moyen est de 24.24 €, le médian de 23.55 €) fait ressortir des coûts supérieurs au tarif de référence de la plupart des départements et au tarif de nombreux services autorisés. 
Au vu du nombre moyen d’heures allouées en fonction du degré de perte d’autonomie selon les résultats de l’étude nationale de coûts validée par les pouvoirs publics, ce qui laisse apparaitre un besoin de financement d'environ 6,5 milliards d’euros par an, soit environ 1,7% du budget de l’Etat.
De fait, les associations souhaitent que les questions de prévention à tous les âges de la vie, de santé et de financement de la perte d’autonomie en général, et de la reconnaissance de cette dernière comme un 5ème risque en particulier, aient une large place dans les débats qui seront organisés à l’occasion de la prochaine campagne pour l’élection présidentielle.