2ème journée de procès au tribunal pour enfant : un petit ami qui n'en était pas un

justice
JUNIOR
©E. Stimpfling
Au 2ème jour d'audience dans le procès pour matricide, la personnalité de l'adolescente a été passée au crible devant les juges. A la barre aussi ce jeudi, le petit ami pour qui l'arme avait été subtilisée mais qui ne s'en souvient plus

Cette deuxième journée d'audience a démarré avec l'étude de la personnalité de Jade. Une personnalité à priori complexe ; l'adolescente a en effet donné pas moins de sept versions différentes pour expliquer les évènements du 6 juillet 2020 à l'issue desquels sa mère allait décéder de ses blessures.

Pour mieux comprendre, le juge d'instructions a alors fait appel à une psychologue, à un psychiatre et également à un comportementaliste.
Pour autant, à en croire les avocats, ces spécialistes ce matin à la barre, ont indiqué que Jade est une adolescente normale. 

Me Jenny Morvan, avocate de Jade et Me Roland Ezelin avocat du grand-père de Jade

©Guadeloupe

L'autre évènement majeur de cette journée aura été l'arrivée du petit ami, ou plutôt de l'ex petit ami de Jade. Une arrivée sous escorte, Junior faisait en effet l'objet d'un mandat d'amener après son absence hier matin lors de l'appel des témoins.
Le jeune homme d'origine dominicaine âgé aujourd'hui de 17 ans, a ensuite été rejoint par sa mère, également témoin dans ce procès.
A la barre, Junior aurait reconnu qu'il faisait effectivement l'objet de menaces de la part de bandes rivales dans son quartier, qu'il aurait aussi été attaqué. Pour autant, il indique ne pas être au courant pour le pistolet. De fait, sa relation avec Jade n'était qu'une passade.
Le jeune homme a ensuite, nonchalamment quitté la salle, toujours accompagné par sa mère, avant de rejoindre sa nouvelle copine sur le parvis du tribunal.
Dans la salle des pas perdus, de l'autre côté des grandes baies vitrées, la grand-mère de Jade a alors lâché un juron et étouffé un sanglot