A Grande Rivière, un week-end pascal sans pique-nique ni camping

pâques
Dimanche de Pâques à Grand Rivière
©A Houda

Pâques sans pique-nique et sans camping. Comment les Guadeloupéens ont passé leur week-end pascal cette année ? Pour le savoir, direction Grande Rivière à Vieux-Habitants. Un lieu habituellement très fréquenté par les campeurs.

A Grande Rivière, à Vieux-Habitants, très peu de personnes à l'horizon. Seules, trois familles ont joué le jeu de la tradition.

On le sait. D'habitude, énormément de personnes campent ou déjeunent sur les plages ou les rivières à cette période de l'année. Une situation qui tranche avec ce dimanche de Pâques au contexte particulier. Aujourd'hui, il n'y a que des baigneurs. 

Comme Harold, accompagné de sa famille.

Et le programme est simple.

Une baignade d'environ une heure et on rentre manger à la maison, en famille, en respectant les mesures sanitaires. Et avant 20 heures, chacun rentre chez soi.

Harold, baigneur

 

Une situation difficile voire compliquée où personne n'est encore habitué à un week-end de Pâques aussi singulier. 

Dimitri, baigneur

Cette année, les Guadeloupéens ont délaissé les plages et les rivières au profit des villas et autres gîtes touristiques, une autre façon de penser les fêtes de Pâques. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live