A Petit-Canal, les fruits et légumes locaux n'ont plus de secrets pour les enfants

agriculture
agriculteurs en herbe
©Ch. Danquin

Si savoir reconnaître un piment végétarien ne vous semble pas être un défi particulier, il n'en va pas de même pour les écoliers guadeloupéens. A ce titre, des élèves de l'école de Chaseau, au Moule, ont pu participer à des ateliers plantation de fruits et légumes.

Deviner les fruits et légumes, leur saison de pousse et participer à leur récolte. C'est ce que des élèves de CE2, CM1 et de maternelle de l'école de Chaseau, au Moule, ont découvert ce lundi 17 mai, sur une exploitation maraîchère de quinze hectares de Petit-Canal.

Plantation de piments végétariens ou bien récolte de navets, les petits ont pu découvrir toutes les facettes de l'agriculture locale.

agriculteurs en herbe
©Ch. Danquin

Une visite à l'initiative de l'association Découverte jeunesse activités multiples (Djam), née en 2016 mais surtout un engagement citoyen pour sensibiliser les plus jeunes aux circuits courts.

C'est d'abord une éducation sensorielle en alimentation pour retrouver le plaisir de manger par l'intermédiaire de nos sens.

Géraldine Laurent, présidente de l'association Djam

 

Géraldine Laurent, présidente de l'association Djam

Au total, 800 élèves d'Anse-Bertrand, du Moule, de Morne à l'Eau et de Port-Louis, ont pu visiter l'exploitation de Yannick Lucol, qu'il ouvre volontiers aux agriculteurs en herbe.

Le métier peut disparaître, il nous faut donc des héritiers.

Yannick Lucol, maraîcher

 

Yannick Lucol, maraîcher

Une bonne occasion pour apprendre et faire apprécier les légumes et les fruits locaux aux enfants.