Accueil mitigé pour l'allègement des mesures sanitaires

coronavirus
mESURES SANITAIRES ECOLES MATERNELLE
©L. Gaydu
Depuis ce matin, de nouvelles règles sanitaires sont mises en place dans les écoles maternelles et élémentaires de France et singulièrement en Guadeloupe. L'objectif de ces mesures est de limiter les fermetures de classes au grand dam des organisations syndicales.
A l'école Oulac-Danican de Goyave, on applique depuis ce matin les nouvelles règles sanitaires. Des règles qui sont venues alléger les procédures jusque là en vigueur. Mais si elles favorisent le maintien d'activité des établissements scolaires le plus longtemps possible, elles ne reussissent pas pour autant à convaincre les parents d'élèves
©guadeloupe
Pour autant, il faut malgré tout le préciser, le protocole sanitaire en maternelle et au primaire ne change pas mais ce sont les règles qui sont assouplies.
Il faut désormais atteindre le seuil de 3 élèves positifs pour déclencher la fermeture de la classe. Le ministère de l'Education a suivi en cela les recommandations du Haut Conseil pour la Santé 
©guadeloupe
Une position qui ne reçoit pas non plus le quitus des syndicats de l'Education Nationale. Selon eux, ces dispositions ne protègent pas les personnels. Et pas qu'eux d'ailleurs ...
©guadeloupe
Reste à savoir si la progression du virus dans l'Archipel inclinera d'une manière ou d'une autre les décisions de la Préfecture pour les écoles maternelles et primaires.
mESURES SANITAIRES ECOLES MATERNELLE
©L. Gaydu
FAPPEL SUR L'ALLEGEMENT DES MESURES SANITAIRES  :

* Lorsqu'un enfant est testé positif (souvent parce qu'il a été contaminé au sein de sa famille), il doit être isolé 7 jours chez lui. Mais les autres enfants de sa classe pourront normalement continuer de se rendre à l'école. Cela vaut aussi pour les enfants accueillis en crèche ou chez un assistant maternel. La situation est bien évidemment différente si plusieurs enfants sont testés positifs dans la classe" avait déclaré Olivier Véran. Ainsi, les autres élèves de la classe ne seront plus considérés comme des cas contacts.
* Le protocole d'isolement, d'identification des cas contacts ou encore la fermeture de classes ou d'écoles pourra s'appliquer à partir de trois cas confirmés au sein d'une même classe (si les enfants en question ne vivent pas dans le même foyer ou ne sont pas de la même famille).
* Le masque étant obligatoire pour les enseignants, le professeur du premier degré n'est désormais plus considéré comme cas contact et n'aura pas besoin de s'isoler pendant 7 jours s'il a côtoyé un élève non masqué positif au Covid-19.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live