Aéroport « Guadeloupe Pôle Caraïbes » : grands chantiers en cours

transports
Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes
Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes ©guadeloupe.aeroport.fr
La société gestionnaire de Guadeloupe Pôle Caraïbes entretient l’infrastructure aéroportuaire et investit dans l’environnement. Plusieurs chantiers de réfection, d’amélioration et de mise aux normes sont en cours. Les objectifs dictés par la transition écologique influent aussi sur le programme des travaux.

La société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes a lancé plusieurs grands chantiers, notamment pour renforcer la sureté au sein du Terminal régional, pour rendre l’infrastructure plus vertueuse du point de vue écologique et côté piste.

Terminal régional : mise aux normes

Le Terminal régional de l’aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbes est fermé jusqu’au 21 octobre 2022. Cette situation n’est pas due, comme on pourrait le croire, à la baisse du trafic. Des travaux d’amélioration et de mise aux normes du matériel dédié à la sureté des bagages y sont actuellement menés.

Le nouvel équipement correspondra à la réglementation qui sera obligatoire à partir de septembre 2023. Les instances locales prennent donc de l’avance, par rapport à ce calendrier, en profitant du creux du trafic.

Les exigences sont de plus en fortes, en matière de sureté, de façon à bien pouvoir vérifier que le bagage ne présente aucun risque, par rapport au transport aérien. Ces réglementations sureté évoluent et se renforcent. Donc, nous avons de nouvelles machines, une nouvelle norme qui s’appelle le « standard 3 », avec des machines qui sont beaucoup plus pointues et des algorithmes de reconnaissance de ce qui représente une menace dans le bagage

Alain Bièvre, président du directoire de la société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes. 

La société aéroportuaire entend aussi dupliquer l’installation de tri des bagages. Ainsi, en cas de panne d’une partie du système, il y aura quand même une continuité dans le service au client.

Durant le chantier, la prise en charge des passagers des vols domestiques se fait donc en partie dans l’aérogare internationale. Seul le hall d’enregistrement du Terminal 2 est concerné par les travaux et est fermé. Le circuit de départ côté piste et la salle d’embarquement restent, eux, en service.

Les passagers viennent au niveau du terminal international, comme ils le faisaient avant la construction de la gare régionale. Donc ils enregistrent. Ils passent les contrôles de police, au même endroit que pour les longs courriers. Et, après, ils rejoignent tout le circuit départ de la gare régionale.

Alain Bièvre, président du directoire de la société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes.

Des investissements éco-énergétiques

Apres deux ans de crise sanitaire, durant lesquels les 245 millions d’euros d’investissements prévus avaient été gelés, le programme d’entretien des installations aéroportuaires est reparti, en 2022.

Plus de 50 millions d’euros sont ainsi investis cette année.

Parmi les objectifs, il est question de maintenir Pôle Caraïbes opérationnel.

Là, nous venons de terminer le chantier de renforcement de la piste, pour près de 40 millions d’euros. Il fallait faire un gros entretien de renforcement structurel de la piste qui a déjà 50 ans. Nous allons, à la fin du mois de septembre, inaugurer, cette piste. Il y a aussi les parkings gros porteurs, qui ont 25 ans et qu’on va refaire, en grande partie ; ce chantier va démarrer en septembre.

Alain Bièvre, président du directoire de la société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes.

La société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes entend aussi investir dans le vert et accélérer la transition éco-énergétique voulus par les instances mondiales de l’aviation.

Nous, aéroport, on doit s’investir dans les objectifs fixés de neutralité carbone, à l’horizon 2050. Par exemple, le chantier de renforcement de la piste est notre premier chantier réalisé avec 100% de compensation de l’emprunte carbone.

Alain Bièvre, président du directoire de la société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes.

Autre opération en cours : au niveau du parking P2, des ombrières, avec des panneaux photovoltaïques, sont mises en place.
Par ailleurs, la couverture de la gare de fret, en panneaux photovoltaïque, vient d’être terminée.

Alain Bièvre, le directeur du conseil de surveillance de la SAGPC
Alain Bièvre, le directeur du conseil de surveillance de la SAGPC ©Société aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes