Affaire Dimitri Errin : La parole est à la défense.

justice
Cour d'Assise. Procès affaire Dimitri Errin
©R. Ponnet
Le réquisitoire de l’avocate générale a passé comme un vent de folie sur les sept accusés sur 8 présents devant les magistrats de la cour d’assises de Basse-Terre. Le huitième sera présenté devant la cour d’assises des mineurs. 
 
C’est la fin du procès avec les plaidoiries des avocats de la défense. Ils répondent point par point au réquisitoire de l’avocate générale qui avait demandé des peines extraordinairement lourdes.
Par exemple : 28 ans de réclusion criminelle pour Alienor Frémaux, la blanche de la bande. Accusée d’avoir été l’organisatrice, l’instigatrice du meurtre de Dimitri Errin son ancien amant drogué et violent.
En fait rien n’accuse Alienor dans ce dossier, dénué de preuve matérielle, comme l’a démontré devant les jurés, Maître Fréderick Jean-Marie son avocat.
Un avocat parmi sept autres, particulièrement en colère que l’avocate générale comme certains de ses confrères aient laissé supposer que Alienor Fremaux la métropolitaine avait bénéficié d’une libération du fait de la couleur de sa peau

Me Frédérick Jean-Marie, avocat d'Aliénor Fremaux

Les Outre-mer en continu
Accéder au live