Agir ensemble, en famille, contre le diabète

santé
DIABÈTE
©CC-BY NDR Victor Casalehttps://www.flickr.com/photos/v1ctor/10871254373/
Le 14 novembre est la Journée Mondiale du Diabète. Une journée organisée par la Fédération Internationale du Diabète (FID) et soutenue par l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS), et qui est aussi la plus importante campagne mondiale de sensibilisation au diabète
Cette Journée Mondiale a été lancée en 1991 comme réponse à l’escalade de l’incidence du diabète dans le monde. Cette date a été choisie car c’est l’anniversaire de Frederick Banting qui, avec Charles Best, a le premier développé la théorie à l’origine de la découverte de l’insuline en 1922.
Depuis, elle a gagné en popularité et rassemble désormais des millions de personnes dans le monde entier, dont les leaders d’opinion, les professionnels et prestataires de soins de santé, les médias, les personnes atteintes de diabète, et le grand public.

Une année, une journée, un thème 


Chaque année la Journée Mondiale du Diabète est centrée sur une idée maîtresse, un thème qui fait l’objet d’une attention particulière. Les thèmes abordés dans le passé incluent le diabète et les droits de l’homme, les coûts du diabète, et le diabète et les modes de vie. Depuis 2001 une attention toute particulière a été consacrée aux complications du diabète affectant les reins, le coeur et les yeux. Si l'an dernier la problématique portait sur "les femmes et le diabète : notre droit à une bonne santé", cette année est mis sur la famille avec un thème qui sera à développer : "la famille et le diabète". 

Mais au fait, le diabète, qu'est ce que c'est ? 

Le diabète est défini par une hyperglycémie (taux de sucre dans le sang veineux à jeun > 1,26g/l) chronique. C’est donc un trouble de la tolérance au glucose lié soit à une carence en insuline (hormone produite par le pancréas), soit à un défaut d’action de l’insuline produite par le patient : elle est inefficace.
Le diabète est une maladie chronique asymptomatique : il ne fait pas mal. Parfois, il peut entraîner des signes qui doivent alerter : des mictions plus fréquentes et surtout la nuit avec des réveils répétés pour uriner, une bouche sèche, une tendance à boire très souvent, des troubles de la vue, des infections urinaires répétées.

Une pathologie bien présente en Guadeloupe 


La prévalence du diabète traité pharmacologiquement est évaluée à 8,3% en Guadeloupe soit presque 2 fois la valeur nationale (données publiées dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire, 12 novembre 2014).
96% des sujets ont un DT2 (vs 91% en Métropole). Les professionnels de santé estiment ce chiffre proche des 10% (soit 40 000 sujets diabétiques en Guadeloupe) si on tient compte des sujets qui s’ignorent diabétiques (non dépistés…) et de ceux non déclarés en ALD ou non traités pharmacologiquement.
Contrairement aux données nationales, le diabète est plus fréquent chez la femme que chez l’homme (65% vs 46%).
Carte du diabète
©guadeloupe

Des actions pour améliorer la vie des malades 

La semaine dernière le gouvernement a accepté d’assouplir les règles d’obtention du permis de conduire pour les personnes diabétiques. Un accord rendu possible grâce à un accord entre les autorités, la fédération française des diabétiques, la sécurité routière. Il s’agit du fruit d’une dizaine d’années de travail selon la fédération.

Peggy Robert Guadeloupe La 1ère La Radio

©guadeloupe

Un combat à mener en famille


Peut-être la raison du thème choisi pour cette année, la lutte contre le diabète passe par un véritable changement du comportement en famille : mieux manger, bouger en famille.
Cela passe par les habitudes alimentaires (découverte des différents goûts, réduire l’appétence pour le sucre dès l’enfance) : équilibrer les apports, respecter les groupes alimentaires, éteindre la télévision lors des repas à privilégier en famille, savoir lire les étiquettes lors des courses…
Journée du diabète à Palais Royal
Cela passe aussi par les modifications du comportement de tous les jours pour réduire la sédentarité : prendre les escaliers, se promener en famille le week-end, faire bouger les enfants au moins 1h par jour 
©guadeloupe
logo journée du diabète



 Le logo de la Journée Mondiale du Diabète
En 1996, un logo permanent a été dessiné pour créer une identité globale et puissante pour la Journée Mondiale du Diabète. Le logo combine l’équilibre et le travail d’équipe et est basé sur le symbole bien connu du Yin et du Yang. Un équilibre exact d’insuline, de médication, d’un régime alimentaire et d’activité physique est essentiel pour la gestion du diabète, tout comme la coopération entre les personnes atteintes de diabète, leurs amis et familles, les professionnels des soins de santé, et les autorités publiques.

la Journée Mondiale du Diabète donnera aussi lieu à une manifestation des professionnels de Santé le dimanche 18 novembre de 7h30 à 15h au complexe sportif de Boisripeaux
Les Outre-mer en continu
Accéder au live