Le mariage entre CMA-CGM et Air Caraibes toujours en attente de la publication des bans

transports
Air Caraïbes and CMA-CGM
©Y. Yacou

L’entrée de la CMA/CGM au capital d’Air Caraibes-French Bee, est toujours en pourparlers. Annoncée une première fois, l’information avait finalement été nuancée…Tout devrait être tranché d’ici la fin du mois, au plus tard

Deux questions sont encore a régler : 

-D'abord obtenir le feu vert du régulateur de la concurence; les positions très puissantes, tant de la CMA-CGM que du Groupe Dubreuil, sur certains domaines, nécessitant cet accord.

- Ensuite, régler les complexités qui peuvent naître de l'union de deux groupes privés de telle ampleur.

Si ces points trouvent solutions, l'armateur CMA-CGM pourrait entrer dans le capital du groupe aérien à hauteur de 30%.

La première annonce avait été faite en septembre dernier, mais des tensions, deux mois plus tard, semblaient avoir ralenti le processus : les prises de positions très critiques d'Air Caraibes envers les aides publiques accordées à Corsair, auraient freiné la CMA-CGM, soucieuse de garder de bon rapport avec l'Etat et le nouveau consortium Corsair.

En tout cas, pour la direction d'Air Caraibes-Franch Bee ce serait "un bon deal". En effet, le groupe avait estimé depuis plusieurs mois qu'il pourrait y avoir un investisseur minoritaire chez lui, mais était réticent à l'arrivée de capitaux publics.

Quelle que soit l'issue des discussions en cours, la Holding Dubreuil envisage, de toutes façons, de se développer dans l'activité de fret aérien, secteur qu'elle qualifie de porteur. 

Une transaction qui se négocie alors que l'on apprend qu'Air Caraïbes va se doter de deux airbus supplémentaires. Deux A350-1000 qui seront livrés cette année. Le premier en juin, le second en novembre prochain. Une version 1000 qui peut accueillir plus de passagers à bord. L’arrivée de ces deux nouvelles versions, portera à 6 le nombre d’A 350 au sein d’Air Caraïbes.