guadeloupe
info locale

Alerte orange pour mauvaise qualité de l'air

qualité de l'air
Alerte orange qualité de l'air
©Gwad'Air
Le passage d'un épisode de brumes de poussières désertiques sur notre département est à l'origine d'une augmentation des niveaux en particules fines PM10 dans l'atmosphère. L'alerte orange a été déclenchée. 
Cette pollution est principalement liée au passage des brumes de sables sur l’archipel guadeloupéen, mais également à l’activité humaine (combustion d’énergie fossile, moyens de transport, activités industrielles…).
 

Recommandations sanitaires

Pour les populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.

Pour les populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risque cardiaque, respiratoire, infectieux.
• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé,
• Privilégiez des sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort, • Prenez conseil auprès de votre médecin pour savoir si votre traitement médical doit être adapté le cas échéant.
• Limitez les déplacements sur les grands axes routiers et à leurs abords, aux périodes de pointe,
• Limitez les activités physiques et sportives intenses (dont les compétitions), autant en plein air qu’à l’intérieur,

Pour la population générale :
• Il n’est pas nécessaire de modifier vos activités habituelles.
• En cas de gêne respiratoire ou cardiaque, prenez conseil auprès d’un professionnel de santé.
 

Mesures pour la réduction des émissions

Secteur résidentiel/Tertiaire :
• Respectez l’interdiction du brûlage à l’air libre des déchets verts des particuliers. Apportez-les en déchetterie.
• Pour vos travaux, privilégiez l’emploi d’outils manuels ou électriques plutôt qu’avec moteurs thermiques.
• Evitez de faire des feux d’agréments et l’utilisation du barbecue.
• Evitez d’aggraver les effets de cette pollution en ajoutant des facteurs irritants : utilisation de produits chimiques (d’entretien, de bricolage, cosmétiques, de bougies et d’encens), utilisation de solvants à l’intérieur.
• Ne fumez pas à l’intérieur, même les fenêtres ouvertes.
• Continuez d’aérer les locaux au moins 10 minutes par jour.

Secteur agricole :
• Reportez les opérations de brûlage à l’air libre des résidus agricoles à la fin de l’épisode.
Secteur industriel/construction :
• S’assurez de l’état des installations de combustion et du bon fonctionnement des dispositifs anti-pollution.
• Reportez, si possible, les opérations qui pourraient être à l’origine d’émissions atmosphériques polluantes inhabituelles.
• Sur les chantiers, prenez des mesures de réduction des émissions de poussières (arrosage…), reportez les activités les plus polluantes et évitez l’utilisation de groupes électrogènes.

Secteur des transports :
• Privilégiez le recours au transport en commun et au covoiturage. Hormis pour les personnes les plus sensibles à la pollution, privilégiez les modes de déplacements non polluants (marche à pied, vélo …).
• Sur la route, adoptez une conduite souple, et modérez votre vitesse.
• Utilisez les possibilités mises en place au sein des entreprises et administrations. Facilitez ces pratiques (adaptation des horaires, plan de mobilité etc…) et incitez au recours au télétravail.