publicité

Un an après, le mystère de la disparition d'Antoun Kury et Stive Sextus reste entier

Il y a un an, deux plaisanciers guadeloupéens disparaissaient en mer. Antoine Kury et Stive Sextus, partis au soir du 13 décembre 2016, n'ont plus donné signe de vie depuis. Un important dispositif de recherches avait été mis en place... Sans succès... 

© Facebook
© Facebook
  • Eddy M. Golabkan
  • Publié le
C’est à bord d'un Formado Sport de 30 pieds, baptisé ‘’Mazone’’, immatriculé PPE 1495 que les deux hommes sont partis en mer, le mardi 13 décembre 2016, un peu après 20 heures…
Depuis, aucune nouvelle d’Antoine Kury dit ‘’Antoun’’ et Stive Sextus…

Le mystère reste entier

Un an après la tristesse et la douleur sont toujours vives pour les familles des deux hommes. D'autant plus que ni le bateau, ni ses occupants n'ont été retrouvés.
Que s'est-il passé ce 13 décembre 2016 ? Pour l'heure, aucune piste n'est privilégiée. 
Selon le regroupement de plusieurs personnes interrogées, à l'époque, Antoun et Stive seraient partis de la marina de Pointe-à-Pitre, en direction des Saintes, pour secourir un autre bateau en difficulté alors que les conditions météorologiques étaient très dégradées… On perd même la trace de leurs 2 téléphones vers 22 heures…

D'importants moyens de recherches déployés

Le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage aux Antilles et en Guyane avait reçu l’alerte de la disparition du bateau et de ses deux occupants, le Jeudi 15 décembre 2016, en milieu de journée.
Aussitôt, le CROSSAG déclenchait une opération de sauvetage en mer avec l’appui de l’hélicoptère de la sécurité civile, Dragon 971, l’avion des Douanes ainsi que l’avion CASA de l’Armée de l’air pour localiser le navire… Les moyens nautiques de la gendarmerie et des douanes ont aussi participé aux recherches.
Le lendemain, par voie de communiqué, le CROSS précisait que si les recherches étaient toujours très actives, les chances de retrouver le ‘’Mazone’’ avec ses deux occupants à bord s’amenuisaient considérablement…

Un espoir et un malheureux quiproquo

Jusqu'au 19 décembre 2016... Et un espoir déçu pour les familles et les amis des deux plaisanciers. Un véritable quiproquo qui a fait très mal... Malentendu imputé à la marine vénézuélienne. Un bateau aperçu au large de l’île Aves, à 250 kilomètres au sud-ouest de la Guadeloupe, avec deux occupants, à bord...
Les autorités du Vénézuela laissent entendre, dans un premier temps, qu'il s'agit d'Antoun et de Stive, avant de démentir l'information. 
Le bateau retrouvé n’était pas le bon…

Les jours suivants, l'entourage des deux hommes prend les choses en main et lance également des recherches, en mer, dans l'air, pour retrouver la trace du navire. En vain...

Un an après, le mystère autour de la disparition de Stive Sextus et Antoine Kury reste entier. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play