guadeloupe
info locale

L'argent, le nerf de la guerre contre les sargasses

océan atlantique
fINANCEMENT DES PROJETS ANTI SARGASSES
©L. Gaydu
Cette deuxième journée de la Conférence Internationale sur les sargasses aura été l'occasion de nombreux ateliers sur le thème, mais beaucoup étaient intéressés par la discussion sur le financement des technologies et des mesures adoptées pour cette lutte contre les sargasses
12 des 21 projets présentés dans le cadre de la lutte contre les sargasses ont été retenus. Il vont pouvoir recevoir une part des huit millions prévus à cet effet. Mais pour les concepteurs qui buttent souvent dans la réalisation de tels projets, le parcours du combattant risque d'être encore long Pas facile en effet, et quelque soit le projet, de mobiliser les opérateurs bancaires classiques pour le financement de cette lutte contre les sargasses. Pour la plupart, ils se tournent vers des investisseurs privés
©guadeloupe
©guadeloupe
Les banques locales des différents territoires sont dépourvues de toutes visibilité quant à un tel investissement et préfèrent même s'abstenir devant les projets qui leur sont proposés. Elles préfèrent attendre que l'entreprise soit fondée et viable avant de lui apporter leur appui. Mais malgré tout, certains de leurs dispositifs peuvent entrer en jeu selon les conditions de demandeur
©guadeloupe
De fait, pour de tels projets et à un tel niveau, plusieurs financements restent possibles. Des structures comme la BPI, la Banque Publique d'Investissements et l'AFD, l'Agence Française de développement sont en cela des partenaires privilégiés. La BPI par exemple, a signé avec la Région Guadeloupe il y a de cela quelques années, un accord pour la mise en place d'un fonds de garantie spécifique; il permet ainsi à la collectivité d'avoir accès au prêt à taux zéro.
©guadeloupe
Pour l'heure, la Guadeloupe est la seule collectivité du à avoir eu recours à un tel engagement.
Une opportunité qui a incité les autres pays de la zone Caraïbe, et du Mexique à interroger les organismes financiers sur les fonds auxquels ils pourraient avoir accès. Dans leurs cas, c'est encore l'AFD et la BPI très présentes dans la zone qui pourraient répondre à leurs attentes en leur proposant un Fonds Vert
©guadeloupe
Plusieurs Interlocuteurs ont aussi demandé s'il était possible d'obtenir un financement par le fonds pour les changements climatiques mis en place pour l'Hexagone mais aucune réponse ne leur a été apportée.  
Des informations qui devront maintenant faire l'objet d'étude et de process pour faciliter la mise en place de ces fonds et garantir l'efficacité de la lutte contre les sargasses sur les rivages des pays de la Caraïbes et singulièrement, aux Antilles et en Guyane.
Publicité