guadeloupe
info locale

Ary Chalus annonce un audit des comptes de la Région Guadeloupe plus sévère que prévu

victorin lurel
Ary Chalus annonce un audit financier des comptes de la région, plus sévère que prévu
Ary Chalus, le président de la Région Guadeloupe, invité de Politique Première sur Guadeloupe 1ere Radio. ©Olivier Lancien
Les résultats de l'audit financier des comptes de la région seront révélés les 28 et 29 juin prochain, à l'occasion d'une session plénière. La nouvelle majorité a lancé cet audit privé, à son arrivée au pouvoir en décembre 2015. Ary Chalus, l'éxécutif, était l'invité de Politique Première ce lundi.
Ary Chalus, le président de région fait durer le suspens. Il refuse de révéler au micro de Guadeloupe 1ere la Radio, les résultats de l'audit financier, privé, lancé par la nouvelle majoroité régionale à son arrivée à la tête de la collectivité majeure de la Guadeloupe. En décembre dernier, la liste conduite par l'ancien maire de Baie-Mahault (divers gauche) a battu celle conduite par Victorin Lurel, ancien président de région socialiste. Depuis, un bras de fer oppose les deux hommes sur la situation financière de la collectivité. Très tôt, Ary Chalus a affirmé que cette situation était contrainte. Faux! répond Victrorin Lurel qui, lui, dénonce une stratégie politique de déstabilisation. La majorité régionale a mandaté à un cabinet spécialisé afin de faire un examen des comptes de la collectivité.


Ary Chalus, le présideent de Région invité de Politique Première





Il faut se mettre ensemble pour l'eau en Guadeloupe...


Un sondage Qualistat sur la notoriété politique en Guadeloupe place Ary Chalus en tête des personnalités politiques de l'archipel (sondage d'opinon réalisé du 24 avril au 04 mai 2016 sur un échantillon de 501 personnes de plus de 18 ans). Selon l'analyse de l'institut de sondage, l'élection du nouvel homme fort à la tête de la région "suscite de l'optimisme, mais pas d'euphorie" des personnes interrogées. La gestion des grands dossiers de la Guadeloupe est attendue. Parmis ces dossiers, il y a celui de l'eau. Après la mobilisation syndicale de plusieurs jours, une réunion de négociation a eu lieu, en marge les élus politiques ont décidé de franchir un nouveau pas. Il y aura deux grands syndicats de gestion de l'eau sur les deux îles principales de la Guadeloupe. Nous sommes loin du syndicat unique de production et de distribution du précieux liquide espéré par nombre d'observateurs.
D'abord un mastodonte en terme de structure devrait être créé. Il est constitué des communautés d'agglomérations du Nord Basse-Terre, de la Riviéra du Levant, et du Nord Grande-Terre. Ce syndicat sera accompagné des collectivités régionale et départementale. De l'autre côté la plus grosse communauté urbaine de l'île, Cap Excellence (présidée par Eric Jalton), a décidé de se marier avec la communauté d'agglomération du Sud Basse-Terre dirigée par Lucette Michaux-Chevry. 
Le dossier a été géré par Guy Losbar, le vice-président de la Région, la majorité Régionale, et Ary Chalus en tête, penchent pour une structure unique de gestion et de distribution. Il faut régler se problème selon l'exécutif. Il y a la réfection des réseaux d'adduction, vétustes. Un dossier qui devrait coûter plusieurs centaines de millions d'euros. L'archipel perd près de 50% de sa production d'eau potable à cause des fuites et des casses du réseau. Ary Chalus ne comprend pas les réticences de "certains".


Ary Chalus, le président de Région invité de Politique Première



Cela fait six mois que la nouvelle majorité régionale est aux manettes. Certains observateurs politiques s'interrogent sur les résultats de ces 100 jours de gestion. Pour Ary Chalus, la nouvelle majorité est au travail depuis le premier jour.

Ary Chalus, le président de Région invité de Politique Première




Ary Chalus affirme que le travail va se poursuivre tout au long des 6 ans de mandat. Le président de région, nouvel homme fort de l'échiquier politique de la Guadeloupe entend peser de tout son poids sur les prochaines législatives en 2017, après la présidentielle. Il n'exclut pas d'être lui-même candidat dans la 3ème circonscription, la sienne. Trait d'humour (ou pas) compte tenu de la loi sur le non cumul des mandats? Mais l'exécutif entend peser, il affirme quil sera actif pour certaine prochaine campagne électorale dans toutes les circonscritpions de la Guadeloupe.

Politique Première c'est tous les lundis sur Guadeloupe 1ere Radio.
Publicité