Assises : Le meurtrier de Grégory Hatil face à la justice

justice
Grégory Hatil tué à Sevran
Grégory Hatil était un jeune père de famille. ©Facebook

Le procès de Sylvain G. s'est ouvert ce mardi aux Assises, pour le meurtre de Grégory Hatil, ce guadeloupéen originaire de Pointe-Noire, âgé de 33 ans, père de deux enfants, tué par balles à Sevran, lors d'un barbecue, le soir du 10 juin 2017. L'accusé a reconnu être l'auteur des tirs mortels.

Nous sommes le 10 juin 2017, une belle journée de printemps en Région Parisienne. Quoi de mieux pour réunir dans un parc des proches et des amis pour un après-midi "Pic-Nic Barbecue", avec en ambiance de fond de la musique, beaucoup de musique...

Parce qu'il était comme cela Grégory, que tout le monde appelait Greg, fédérateur, festif et généreux. Des dires de ses copains, "Toujours à vouloir rassembler", mais aussi rendre service. Dès le matin au domicile, le ton est donné, la musique joue déjà. Un morceau en particulier revient en boucle, "Bras à Popeye", de Fuckly artiste connu aussi sous le nom de Missié GG.

🎵"Rivé en soirée la, nou ké viv (...) Baby Mèt an bel ti robe siw', pa fè mwen wont' (...) Bientôt la fin du monde kon adan livre à Erauz (...) Ayin pé ké kon avan même adan rev' a Peter Pan"

L'après-midi se déroule au mieux, le jeune facteur tres apprécié dans son département de résidence, est entouré de sa compagne, ses deux enfants, d'autres membres de la famille, et des amis. Soudainement, Grégory pense apercevoir un jeune homme qui lui avait dérobé un collier en or en le braquant et le blessant, quelques années auparavant. Son agresseur sort une arme de poing et lui porte 4 coups à bout portant dont une balle qui l'atteindra en pleine tête. Grégory, 33 ans s'écroule.

Dans la nuit et les jours qui ont suivis, les messages, les posts affluent sur les réseaux sociaux, des messages de soutien à sa famille, mais aussi des messages d'incompréhension. Quelques jours après, pas moins d'un demi-millier de personnes viennent rendre hommage au jeune père de famille, et témoigner de leurs marques de sympathie auprès de la famille, Un parcours est organisé depuis le domicile de sa soeur Marjorie où il a vécu avant de fonder sa famille, jusqu'au lieu du drame, une marche blanche pour dire "Plus jamais ça", désormais "la colline à des yeux". 

Hommage à Grégory Hatil

Le 21 juin 2017, jour de la Fête de la Musique, Grégory Hatil, passionné de musique, est conduit à sa derniere demeure, dans la commune de Pointe-Noire en Guadeloupe, en présence de sa famille, mais aussi d'amis, certains ayant fait le déplacement depuis l'Hexagone. 

Deux mois plus tard, le meurtrier présumé est arrêté, niant être l'auteur des coups de feu mortels. Alors que son procès s'ouvre au Tribunal de Bobigny, sa stratégie change. il reconnaît désormais son implication dans le meurtre. 

L'hommage des artistes

Le 10 juin 2018, soit un an après le drame, des artistes ont tenu à rendre hommage au père de famille, autour d'une journée d'appel à la non violence. Mosaih Levy fondateur du Reggae en France était le parrain de l'Évènement. 

Autour de Mosaih, se sont fédérés, Fuckly, Mathieu Ruben, Risbo, Politik Nai, Missié Kako, HB War, KS PondiMik, Davis Erauss, 2Met, Rasajah, Dj Skwal, Maé-Rey, Exodia, Kessy, Nasteur, Sharlatan, Jahmalik, Steph La Cruauté, Bouche Sale Intelligente, Dilayone, Little Banton et un guitariste hors pair San Lluis et beaucoup d'autres. Des artistes résidents en Outre-mer avaient fait part de leur souhaits d'être bénévolement présents pour soutenir la cause et l'appel à la non violence. Cependant l'évènement ayant été organisé en 3 semaines, il a vite fallu annuler pour des raisons évidentes de logistique, parmi eux Missié Sadik, J-Max, SLighta, Bilix, Drexi, Matieu White, Niicmo, Edday, Made in Musik, PMF, Lov'Nee...

Les artistes soutiennent Grégory hatil

Se souvenir malgré tout

Deux ans et demi après ce drame, plusieurs profils d'internautes continuent d'afficher la photo de Greg en photo de profil ou de couverture, tant sa disparition a marqué ceux qui le connaissaient de près, voir même de façon moins proche. Anne-Laure sa compagne, leurs enfants, les parents, frères et soeurs tentent de se reconstruire, mais cela n'est pas évident. Grégory était la fierté de la famille, un exemple de réussite pour plusieurs quartiers, que ça soit à Pointe-Noire en Guadeloupe, où à Sevran. À 33 ans, il avait un métier pour lequel il était dévoué, avait fondé une famille, et venait d'acheter sa maison. Sa soeur Marjorie, a très mal vécu cette période, d'autant plus que son petit frère avait habité chez elle. Pour s'évader, elle écrit des livres animés pour les enfants. Après l'édition du livre "Les princesses arc-en-ciel", elle termine "Les guerriers arc-en-ciel".

Quelques mois après le drame, l'artiste Kalash écrivait une chanson "Gun Man", pour ses proches les similitudes avec ce qui est arrivé à Grégory ne laissent guère place au doute. Récemment, Dasha, Perle Lama et Fuckly ont écrit le titre "Viv Li" sur une production de Staniski.

"Viv Li" était l'expression favorite de Grégory Hatil.

Depuis ce mardi 26 janvier, se tient le procès pour tenter de comprendre ce qui a conduit au drame et obtenir justice. 

Àpres ces deux premières journées de procès auprès du Tribunal de Bobigny, les proches de Grégory sont dans l'incapacité de communiquer, juste deux mots forts ont pu être prononcés "dure et éprouvant".

Le verdict est attendu ce vendredi 29 janvier.