Les autorités portuaires prennent des mesures préventives face au coronavirus

santé
World Trade Center
©E. Stimpfling
Pour se prémunir de toute arrivée du coronavirus en Guadeloupe, les autorités ont pris un certain nombre de mesures, notamment dans le domaine maritime. Une réunion a eu lieu à la capitainerie du Grand Port maritime de la Guadeloupe pour rappeler les procédures en vigueur.
Les procédures sont assez simples et s’articulent autour des DMS, les déclarations maritimes de santé . Ces DMS font partie des documents obligatoires que doit fournir le commandant d’un navire avant toute escale dans un port. Il s’agit d’une liste des malades se trouvant à bord, qu’ils soient membres d’équipage ou passagers. Outre les noms, le commandant doit également décrire les symptômes, voir le diagnostic réalisé par le médecin du bord.
La DMS est envoyée l’agent maritime en charge de l’escale qui le transmet à la capitainerie qui elle-même le transfère à l’agence régionale de santé. Après analyse du document, l’ARS émet alors un avis transmis au préfet qui délivre ou pas l’autorisation d’escale en Guadeloupe.

Les autorités sanitaires ont déjà eu à gérer des DMS avec des malades signalés


La semaine dernière, le Hoegh Benjing, un navire transportant des voitures a fait l’objet d’un contrôle DMS par l’ARS de Martinique. Contrôle négatif. Le navire à été autorisé à faire escale à Fort-de-France puis à Pointe-à-Pitre.
Et puis autre contrôle, négatif là encore, avec l’escale à Pointe-à-Pitre de l’Aida Perla, un navire de croisière. Donc, on le voit, les procédures sont appliquées, le système fonctionne.   

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live