Confinement : les commerçants du centre commercial de Destreland attendent un geste de leur bailleur

coronavirus la guadeloupe
centre commercial fermé
©Patrice Gonfier
Après 5 semaines de confinement, la situation est critique pour de nombreux commerçants. Factures, loyer, charges diverses s’accumulent. Pour les aider, le gouvernement préconise, en particulier dans les centres commerciaux, l’annulation de 3 mois de loyers. 
Deux étages de galeries, 150 magasins rideaux baissés, bijouterie, prêt-à-porter, salon de coiffure, boutiques de décoration, Hifi vidéo... fermés depuis le 17 mars dernier, un chiffre d'affaire réduit à zéro. Mais pour les commerçants de ce centre commercial de Baie-Mahault, les factures, elles, continuent de tomber et beaucoup sont déjà pris à la gorge. Dans le restaurant de Fabrice Calabre, les tables et les chaises sont rangées depuis plus d'un mois, sans aucune perspective d'ouverture. Compte-tenu de sa situation, il attend un geste fort du bailleur.
Les boutiques de prêt-à-porter devraient ouvrir de nouveau le 11 mai. Mais dans quelles conditions, personne ne le sait vraiment. Le Ministre de l'économie et des finances, Bruno Lemaire, a appelé les grands bailleurs à faire un geste et certains ont déjà fait le nécessaire auprès de leurs locataires mais pour les commerçants de Destreland, l'incertitude demeure.
Victor Venutolo, Président de l'Association des commerçants de Destreland, est inquiet.
Roger de Virginy, directeur du centre commercial se veut rassurant.
Si la direction parle d'accompagnement, pour l'heure aucune mesure concrète ne se profile. Une situation que certains commerçants vivent comme une épée de Damoclès suspendue au dessus de leur tête.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live