Naufrage économique du tourisme de la Côte-sous-leVent

tourisme la basse-terre
Côte sous le Vent
Les professionnels du tourisme ont dépassé le stade de l’inquiétude car, même si la communication officielle de la Préfecture ne le dit pas encore, il est à craindre qu’il n’y ait pas une circulation aérienne normale avant longtemps
Cela sonne le glas de tous les espoirs, de tous les investissements dans le tourisme en Guadeloupe.
Les professionnels tiendront-ils six mois, voire plus, sans tourisme ?
Impossible ! Des loueurs de voiture aux restaurants en passant par les clubs de plongée ou les gîtes, c’est tout une économie qui risque de disparaître.
excursions à Bouillante

Principal motif : l’incertitude. Malgré l'annonce du déconfinement le 11 mai prochain et en dépit de ce que le Premier Ministre annoncera aujourd'hui, il est encore difficile d'évaluer la circulation réelle du virus COVID 19 en Guadeloupe. Le confinement pourrait encore être en vigueur pour de nombreux secteurs. Et c’est une barrière infranchissable pour l’économie touristique guadeloupéenne.
Exemple : sur la Côte-sous-le Vent. Les propriétaires de gites attendent dans l’incertitude la plus totale

Ronan Ponnet Guadeloupe La 1ère

Côte sous le vent 2