publicité

Un bel élan de solidarité autour de Loïc, 10 ans, roué de coups par des élèves

Depuis la révélation de cette affaire de racisme, dans une école de la Loire, des messages de soutien, des cadeaux arrivent à la rédaction du journal Le progrès, pour Loïc, 10 ans, roué de coups à cause de sa couleur de peau par des élèves de son école. Une pétition a également été lancée.

  • Yasmina Yacou
  • Publié le
Indignation et colère se sont succédés après la révélation de cette affaire de racisme et de harcèlement scolaire, dans une école de Veauche, commune de la Loire.
Un petit Guadeloupéen de 10 ans, a été roué de coups par d'autres élèves de son école. Le garçon était, depuis 3 ans, régulièrement brutalisé, traité de "bamboula", de "macaque"...
Le 14 mars dernier, 4 enfants, comme lui, ont franchi un nouveau cap dans la violence... Un passage à tabac qui a nécessité 14 jours d'incapacité temporaire de travail, mais qui a surtout dévoilé à la France, les traitements infligés à un petit garçon de 10 ans...

Depuis la médiatisation de cette affaire, de nombreuses personnes se sont émues du cas du petit Loïc. Beaucoup ont dénoncé ces dérives, le manque d'implication des autorités...
Aujourd'hui, ils sont encore plus nombreux à vouloir soutenir le garçon et sa famille. 


Soutien des lecteurs du Progrès

Un élan de solidarité a pris forme, notamment parmi les lecteurs du journal Le Progrès. Le quotidien, dans son article, raconte avoir reçu des lettres, cartes et cadeaux de paris, lyon, Amiens ou des Pyrénées, pour Loïc; citant même une lectrice Pamela qui lui a écrit : "Sache que ta couleur de peau est aussi belle que ton île, sache que les méchants ne gagnent jamais". 
Sur Twitter, des internautes partagent l'adresse de la rédaction du journal afin d'envoyer messages et cartes de soutien. 

Une pétition de soutien et d'encouragement

Autre acte solidaire, une pétition lancée en ligne par une citoyenne, incite les internautes à envoyer des messages d'encouragement "pour l'aider à croire en son futur après son épreuve traumatique. 
Second objectif de cette pétition, interpeller les pouvoirs publics sur la nécessité de former le personnel éducatif et de sensibiliser les élèves de tous les établissements scolaires au "Vivre ensemble". 
Les mots recueillis seront transmis à la famille de Loïc. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play