Billets d’avions trop chers Outre-mer : quatre parlementaires de Guadeloupe montent au créneau

transports
Atterrissage avion Pôle Caraïbes
Les prix des billets d'avions, qui ne cessent d'augmenter depuis un an, doivent être plafonnés, selon les parlementaires de Guadeloupe qui interpellent le gouvernement, à ce sujet. Dans la même veine, Elie Califer parle d'un "tarif résident" à instaurer, à l'instar de ce qui existe au bénéfice des Corses.

Les prix des billets d’avions ne cessent d’augmenter. La hausse observée sur les douze derniers mois est de l’ordre du record. Les tarifs des rotations vers et depuis les territoires ultramarins sont, de surcroit, les plus impactés, par la hausse des prix des carburants, dans le contexte de guerre en Ukraine. Les voyageurs au départ de la Guadeloupe, par exemple, doivent débourser jusqu’à 30% de plus qu’il y a un an.

A LIRE AUSSI : Les prix des billets d’avion s’envolent en septembre

Face à cette situation et aux augmentations récentes qui "fragilisent encore davantage le principe de la continuité territoriale déjà mis à mal avant la crise sanitaire et la guerre en Ukraine", les parlementaires de Guadeloupe montent au créneau, en l’occurrence les députés Olivier Serva, Max Mathiasin, Elie Califer et la sénatrice Victoire Jasmin.

Cette situation n’est plus supportable, pour les concitoyens ultramarins, qui entretiennent des échanges réguliers pour des raisons professionnelles et familiales, entre l’Hexagone et leur territoire d’origine.

Communiqué co-signé par Olivier Serva, Max Mathiasin, Elie Califer et Victoire Jasmin
députés Olivier Serva, Max Mathiasin, Elie Califer et la sénatrice Victoire Jasmin
Les députés Olivier Serva, Max Mathiasin, Elie Califer et la sénatrice Victoire Jasmin sont cosignataires d'un communiqué pour demander la baisse des pris des billets d'avions Outre-mer. ©Guadeloupe La 1ère

Ces élus demandent la mise en place d’un dispositif de plafonnement du prix des billets d’avions, en classe économiques, sur 6 mois, à hauteur de 500€, pour l’ensemble des territoires d’Outre-mer.

Le député de la  4ème circonscription, Elie Califer, plaide pour l’instauration d’un "tarif résident", à l’instar du dispositif existant pour les usagers Corses.

Nous avons été interpellés par des citoyens et, depuis, nous faisons pression auprès des ministres. L’idée est de peser pour qu’il y ait une baisse des prix de ces billets. Il y a certainement quelque-chose à faire, comme en Corse, avec LADOM. Il y a manifestement, là, quelques-chose à corriger, au-delà de cette situation factuelle qui peut durer.

Elie Califer, député de la  4ème circonscription de la Guadeloupe

Elie Califer a interpelé, à ce sujet, des membres du gouvernement, dont le ministre délégué chargé des Outre-mer, Jean-François Carenco et le ministre délégué chargé des Transports, Clément Beaune.
Ce dernier a demandé récemment à la SNCF de travailler sur des prix abordables...

Eh bien bon Dieu, il faut demander à des compagnies qui nous desservent ici de travailler à des prix abordables, pour les citoyens !

Elie Califer, député de la  4ème circonscription de la Guadeloupe