Blocage du port de Pointe-à-Pitre : les cannes de Marie-Galante en souffrance

transports
Chargement barge Kukui
©T.O.

La nouvelle barge destinée au transbordement des cannes de Marie-Galante a reçu ce jeudi, comme prévu, son premier chargement. Mais elle a dû rester à Folle-Anse, faute de pouvoir accéder au port de Pointe-à-Pitre, bloqué par les pêcheurs.

Le transfert des cannes de Marie-Galante vers Gardel doit faire face à un nouvel aléa : le mouvement des marins-pêcheurs, qui bloquent depuis mercredi l’accès au port de Pointe-à-Pitre. 

Les rotations maritimes vers Bergevin devaient reprendre ce jeudi 10 juin, avec la nouvelle barge (« Kukui »), mise à disposition pour remplacer « Trinity », endommagée le 3 juin, après avoir été percutée par un caboteur. L’embarcation, qui venait de Saint-Martin, a pu rejoindre le port de Folle-Anse, où elle a bien été chargée jeudi, avec 843 tonnes de cannes, mais elle n’a pas quitté Marie-Galante, pour éviter d’être bloquée dans le chenal de Pointe-à-Pitre. 

Les cannes en attente sur la barge sont essentiellement des « cannes longues » (coupées à la main), mais il y a aussi à bord 88 tonnes de cannes tronçonnées (c’est-à-dire coupées à la machine), qui elles se dégradent beaucoup plus vite en termes de teneur en saccharose… Le chargement sur la barge est suspendu ce vendredi, mais la récolte dans les champs se poursuit, dans l’espoir d’un déblocage du port de Pointe-à-Pitre dans les prochains jours…