Les brumes de sable : Le "Simoun" des Antilles

pollution
Brumes de sable
©FJO.
Le Simoun, ce vent violent a arasé les dunes du Sahara, puis il est monté très haut dans l’atmosphère pour traverser l’Atlantique et retomber sur la Guadeloupe
Le ciel est laiteux avec des reflets orange. La soufrière est noyée dans ce gris impalpable. Des bouffées de vents violents balaient les mornes. Un vent brulant et sec qui souffle sur les côtes orientales de la mer Méditerranée : au Sahara, en Palestine, en Syrie et dans le désert d'Arabie.. C’est véritablement le semoun, le simoun le vent empoisonné d’Afrique qui balaie les côtes du Sahara et traverse l’Atlantique…Il étouffe la Basse-Terre, la Guadeloupe et les Antilles de ses micro-particules et suscite l’attention des médecins
Le Semoun, vient du mot arabe Sem qui veut dire empoisonner. Le simoun est un vent chaud, sec et violent qui souffle sur les côtes orientales de la mer Méditerranée : au Sahara, en Palestine, en Syrie et dans le désert d'Arabie. Il prend le nom de "brume de poussière" ou "Brume de sables" ici aux Antilles.
 
Et c’est vrai que ces microparticules venues d’Afrique ajoutées à la pollution guadeloupéenne ont des conséquences désastreuses pour les personnes fragiles ou sur les femmes enceintes. Mais il y a quand même des précautions à prendre
Dr. Hassan Alourami Centre Hospitalier de la Basse-Terre

Dr. Hassan Alourami Centre Hospitalier de la Basse-Terre ​​​​​​​

Les conseils et les précautions d'usage sont donc rappelés par tous les spécialistes.

Dr. Stéphane Philbert pnemologue
©guadeloupe

Les brumes de sable devraient durer une dizaine de jours en tout. La phase active devrait commencer à s'atténuer à partir de jeudi. En attendant, les températures sont devenues sahariennes ici sur la Basse-Terre, en Guadeloupe et sur les autres îles des Antilles.
Et le soir qui tombe a des allures de fin du monde

VOIR AUSSI :
©guadeloupe
©guadeloupe
​​​​​​​
Les Outre-mer en continu
Accéder au live