guadeloupe
info locale

Le budget du Lamentin de Vieux-Habitants et de Port Louis sous les projecteurs de la Chambre Régionale de Comptes

politique
La CRC
La Chambre Régionale des Comptes vient de publier les avis budgétaires pour les communes du Lamentin, de Vieux-Habitants et de Port Louis. Pour certaines  de ces communes l'année commence mal et même en mode très dégradé
Et on commence par le Lamentin. Après examen et correction par les magistrats de la Chambre régionale des Comptes, le déficit du compte administratif s’élève à plus de 6, 2 millions d’euros. Les magistrats soulignent l’augmentation de 30% en 4 ans des charges de personnel et une politique de ressources humaines particulièrement laxiste (la durée de travail très inférieur aux 35 heures, les recrutements importants d’agents sans besoins identifiés et le régime indemnitaire attribué de manière discrétionnaire)
Et Jocelyn Sapotille, maire de cette commune de 16 000 habitants, ne semble pas tenir compte des recommandations de la CRC puisque son budget primitif 2019 affiche un déséquilibre, corrigé de plus de 8,7 millions d’euros.
Réagissant à cet avis, Jocelyn Sapotille a indiqué que :

Contrairement à certains commentaires, c'est plutôt bon signe pour l'avenir et la marque d'un effort réel de redressement.

Voir l'intégralité de la réaction de Jocelyn Sapotille : 

Réponse du maire du Lamentin à l'avis de la Chambre Régionale des Comptes


A Port Louis, l’échéance d’un retour à l’équilibre programmé en 2018 ne sera pas respectée.  Le compte administratif est plombé par l’opération d’aménagement de la ZAC de Rodrigue. Conséquence, le déficit s’élève à plus 6,1 millions d’euros. Une situation pour partie corrigée dans le budget primitif 2019, puisque les parcelles de la ZAC de Rodrigue ont été acquises par le Communauté d’Agglomération du Nord Grande Terre. Conséquence, le déséquilibre du budget primitif n’est plus que de 1,6 million d’euros. Une situation qui peut être corrigée, selon la CRC, par le recours à l’emprunt.
Et on termine par Vieux Habitants, qui va mieux. La commune dirigée par Aramis Arbaud affiche un compte administratif 2018 excédentaire de près de 180 000 euros mais elle doit poursuivre ses efforts en 2019. Son budget primitif corrigé par les magistrats affiche un déséquilibre de 900 000 euros.
 
Publicité