C’est le vrai "jour" de la rentrée scolaire pour les élèves de l'académie de Guadeloupe, parfois sans cantine

éducation
Rentrée Scolaire au lycée, ce 1er septembre 2020 - Cité Scolaire "ROBERT WEINUM" à La Savane (Saint-Martin)
Rentrée Scolaire au lycée, ce 1er septembre 2020 - Cité Scolaire "ROBERT WEINUM" à La Savane (Saint-Martin) ©Ronhy Maléty
Une reprise en présentiel qui s’accompagne de contraintes liées notamment à la restauration scolaire. Certaines municipalités ont pu faire face à la très courte échéance laissée par les autorités, d’autres non, pour des raisons de délais d’inscription ou autres.

Reprendre le chemin de l’école sans cantine scolaire, un casse-tête pour les parents.
Carole est mère de deux enfants en bas âge, elle réside a Pointe-Noire. Elle a dû s’organiser aussi bien sur le plan personnel que professionnel. 

Les horaires ne sont pas adaptés pour moi; onze heures et demie, je suis toujours en clientèle et je vais payer quelqu'un pour donner à manger à ma fille, et pour mon fils, je pense qu'il n'ira pas à l'école.

Carole, parent d'élèves

Dans cette commune, Camille Elisabeth le maire, explique que, si la logistique de préparation des repas est prête, les conditions de reprise, elles, ne sont pas réunies. Le laps de temps est trop court pour bien s’organiser.

Les inscriptions des enfants ne sont pas faites à la Caisse des Ecoles et il y a également le paiement des cotisations. Et par conséquent, le temps qui nous est imparti est beaucoup trop court.

Camille Elisabeth maire de Pointe-Noire

Rentrée scolaire

Une position affirmée lors d’une réunion de l’Association des Maires de Guadeloupe qui s’est tenue en milieu de semaine dernière. Les maires avaient alors prévenu que dans certains cas la gestion de la restauration scolaire était plus complexe que d’en d'autres. D’où cette disparité.

Jocelyn Sapotille, le président de l’association des maires

Jocelyn Sapotille, le président de l’association des maires

De plus il faut aussi organiser la prise en charge des élèves durant la pause déjeuner.

Il faut que le personnel soit en place pour pouvoir surveiller les élèves, pour pouvoir faire l'animation. Si ce personnel n'est pas là, s'il survient un accident, c'est nous qui sommes responsables.

Camille Elisabeth, maire de Pointe Noire

Et Pointe-Noire ne sera pas la seule à différer cette restauration scolaire puisque ce devrait être aussi le cas de Baie-Mahault et de plusieurs autres communes. 

restauration scolaire

Par contre, la restauration reprendra bien aujourd’hui à Pointe-à-Pitre et ce, grâce à la mobilisation de l’ensemble des acteurs et à la mise aux normes des installations.

On a commencé à le faire donc, le prestataire se charge également de pouvoir nous aider en ce sens. Donc, tout n'est peut-être pas encore au point mais en tout cas, on est prêt à accueillir les enfants dans de bonnes conditions.

Bruno Fanan élu en charge de la Caisse des écoles.

Une nouvelle qui soulage Alicia, cette autre mère de famille de deux enfants en bas âge. Le retour à l’école, sans coupure, est une délivrance pour sa fille de 3 ans.

C'est un grand soulagement car, c'était une grosse gestion au niveau du temps, c'était une grande coupure sur le temps de travail. Ma fille réclamait beaucoup de pouvoir retourner à l'école. Elle est ravie de pouvoir retrouver une maîtresse et des camarades pour pouvoir apprendre de nouvelles choses.

Alicia, parent d'élève

La ville de Sainte-Anne a également communiqué sur l'ouverture de la restauration scolaire dès ce lundi. Difficile cependant de dire précisément les communes dans lesquelles la reprise sera possible.

En tout état de cause, l’ensemble des cantines de l’archipel sera opérationnel d’ici le 04 octobre..