guadeloupe
info locale

Ce qu'il faut retenir de la première déclaration d'Emmanuel Macron en Guadeloupe

politique
Emmanuel Macron
©Jean-Marie Mavounzy
Emmanuel Macron est en Guadeloupe... . L'eau potable, les sargasses sont au programme de sa première journée de visite chez nous... Aprés une prise de parole à sa descente d'avion.

 
Emmanuel Macron poursuit aujourd'hui en Guadeloupe son déplacement aux Antilles. Le chef de l’Etat a atterri à l'aéroport Pôle Caraïbes un peu avant 10h30 ce vendredi matin
Il a souhaité, tout de suite, aborder les problématiques du quotidien des Guadeloupéens…
 

L'Etat sort de ses prérogatives pour aider dans le dossier de l'eau

Emmanuel Macron s'est adressé, aux élus guadeloupéens et à la population, à sa descente d'avion... Puis il s'est livré au jeu des questions-réponses avec la presse... Parmi les annonces fortes, le président de la République à réitéré le soutien de l'Etat sur le dossier de l'eau, même s'il s'agit d'une compétence qui n'est pas la sienne.
©guadeloupe

 

Confirmation du ramassage des sargasses en 48 heures

Outre le dossier de l’eau, Emmanuel Macron était très attendu sur celui des sargasses… Conscients des dégâts occasionnés sur le matériel, les habitations et autres, mais également de l’inquiétude qu’a la population sur la santé, il a reconnu un retard à régler ce problème, qui n’est pas nouveau…
Et a réaffirmé les engagements pris par l’Etat…
©guadeloupe

L'Etat compte assurer 100% du financement du futur CHU

Autre dossier important, celui du CHU… Emmanuel Macron l’a dit clairement : L’Etat sera au rendez-vous en investissant 580 millions d’euros  sur la reconstruction du futur centre hospitalier…
Mais pour le Président, il est désormais temps, en matière de santé notamment, de pratiquer et penser coopération régionale. 
©guadeloupe

Le président de la République s'est ensuite rendu dans les Grands-Fonds, aux Abymes, au contact de la population et pour évaluer les difficultés de la distribution d'eau dans notre département... Puis, dans l'après-midi, à Goyave pour évoquer les problèmes de la gestion des sargasses.
Publicité