publicité

Cédric Cornet de retour au tribunal pour atteinte sexuelle sur mineure

Après un renvoi en octobre dernier, Cédric Cornet comparaîtra ce mardi devant le tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre. L'ancien 12ème vice-président du Conseil régional doit répondre du chef de mise en examen "d'atteinte sexuelle" sur mineure de moins de 15 ans.

  • Eric Stimpfling
  • Publié le
Cédric Cornet devra répondre devant le Tribunal correctionnel de Pointe-à-Pitre "d'atteinte sexuelle" sur mineure de moins de 15 ans.

Accusé d'attouchements et de rapports intimes avec une mineure

L'affaire débute après un signalement de l'assistante sociale du Collège Edmond Bambuck, au Gosier. Les faits présumés auraient eu lieu du 1er juillet au 31 août 2013, à l'occasion d'une Master class, organisée au domicile de l'ancien élu. 
Une adolescente, alors âgée de 13 ans, accuse l'ancien conseiller régional d'attouchements et de rapports sexuels. Des faits contestés par Cédric Cornet, qui rejette toute accusation de "comportement délictuel vis-à-vis de cette victime". A l'époque, il avait "voulu répondre seul aux questions des enquêteurs sans avocat" s'estimant "complètement innocent".
Laissé libre, ce dernier, est tout de même soumis à un contrôle judiciaire. Il a d'ailleurs l'interdiction de contacter sa victime présumée. 

Une carrière politique arrêtée 

Sa mise en examen a entraîné l'arrêt de sa carrière politique. Sur décision de Victorin Lurel, le jeune conseiller régional s'est, en effet, vu ôter en 2015, son mandat de 12ème vice-président, en charge de la commission jeunesse. 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play