CHU : Gérard Cotellon répond à Mona Hédreville

coronavirus
local du CHU évacué
La journée de ce vendredi aura été émaillée par une vidéo montrant le Dr Mona Hédreville, "expulsée" de ses locaux par des agents du CHU. Une version des choses à laquelle le directeur du CHU a tenu à donner son explication en appelant une nouvelle fois à la solidarité de tous le corps médical
L'image qui a circulé sur tous les réseaux sociaux durant la journée de ce vendredi, n'a pas manqué de surprendre et même, de fâcher. Il est vrai que le Dr. Mona Hédreville n'est pas n'importe qui. Cardiologue bien connue du CHU, elle s'est particulièrement investie et illustrée dans les actions pour la sauvegarde du CHU et de ses personnels après l'incendie.
Et cette fois, la vidéo prise au moment des faits, la montrait protestant contre le déménagement d'un local qu'elle occupait et d'où ses dossiers étaient enlevés. 

L'explication de Gérard Cotellon


Il n'en fallait pas plus pour susciter la réaction du directeur général du CHU. Dans un communiqué, Gérard Cotellon donne une toute autre version de ce qui s'est passé dans son établissement.
Dans un premier temps, il précise que cette décision qui a été prise en conscience, avait été annoncée et expliquée à l'intéressée avant d'être mise en oeuvre :

L’hôpital, devant la crise sanitaire que traverse la Guadeloupe, a dû en quelques semaines réouvrir l’ex-service des urgences – qui, je vous le rappelle, était lourdement impacté par l’incendie de novembre 2017- pour en faire un service dédié aux malades atteints du Covid 19, ouvrir 110 lits pour accueillir les patients Covid +.
C’est donc pour cela que j’ai pris la décision de remettre en état et d’utiliser un local initialement dédié aux consultations d’urgences cardiologiques qui jouxtait le service d’accueil des urgences, local également fermé et sans activité depuis novembre 2017.
Comme le veut l’éthique et la déontologie, le Dr Mona Hédreville a été avisée et sollicitée en bonne et due forme, aux fins de récupération, s’il y a lieu, de ses effets personnels et dossiers éventuellement encore stockés, sollicitation restée sans réponse de la part du Dr Mona Hédreville.
Je précise que les dossiers présents dans ce local n’ont pas été consultés depuis novembre 2017 et ont été mis dans une zone sécurisée, comme le reste des archives des autres services.
Devant l’urgence déclarée et au nom du principe de libre administration de l’hôpital, j’ai donc décidé de procéder à l’évacuation et au nettoyage du local afin de le transformer en une salle de repos à destination des personnels soignants mobilisés sur le COVID 19.


Situant cependant cette action dans le cadre d'une plus large solidarité médicale pour traverser la crise, Gérard Cotellon, rappelle la nécessité de l'implication de tous dans l'effort qui est à faire pour la sécurité sanitaire de tous : 

Je rappelle tout de même que depuis le début de cette pandémie la Présidente de la CME et la Direction de l’hôpital, ont fait appel à la solidarité des médecins, aussi bien du CHU que de la ville, afin de participer à l’effort collectif pour faire face à l’afflux de malades COVID +.


Enfin, photos à l'appui, la direction du CHU a tenu à montrer que les dossiers déménagés ont fait l'objet d'une mise en sécurité et restent à la disposition de la praticienne.
Dossiers Hédreville CHU
©CHU
Pour voir l'intégralité du communiqué du directeur du CHU