Le CHU de la Guadeloupe prêt pour faire face au coronavirus-Covid-19

coronavirus
Se préparer à l'éventualité du coronavirus
Réunion de situation au CHU ce mardi 25 février 2020 ©P. Gonfier
La propagation du virus est désormais telle que les autorités s'organisent en conséquences. Olivier Véran, le nouveau ministre des Solidarités et de la santé, a décidé de préparer la France à une épidémie de Coronavirus-COVID-19. En Guadeloupe, le CHU met en place une statégie d'adaptation
C'est pour donner une suite à une injonction reçue du ministère de la santé que les équipes du CHU se sont mobilisées ce mardi matin afin de certifier leur statégie d'adaptation au virus. Ils ont depuis longtemps décidé de s'organiser pour différencier les différents risques sanitaires afin d'identifier sans tarder toute présence du coronavirus chez les patients qui leur sont adressés et surtout, que chaque service soit prêt à toute éventualité.
Une stratégie pour ne pas perdre de temps et surtout pour isoler de tels patients le plus rapidement possible. La réunion avait justement pour objet de garantir une telle organisation. Dès à présent, trois chambres spécialisées ont été identifiées et aménagées pour recevoir des patients atteints

Professeur Pierre-Marie Rochet, chef du service "maladies infectueuses"
©guadeloupe

Le CHU et l'ARS suivent en cela les recommandations du ministère. Le nouveau ministre de la santé Olivier Véran précisait hier que  

la situation internationale préoccupante doit nous inciter à renforcer les mesures d’endiguement afin d’être prêt à réagir à tout moment à la prise en charge d’une chaîne de transmission sur notre territoire".


Point de situation coronavirus – 24 février 2020

La réunion de situation qui s'est tenue au CHU voulait aussi mettre les Guadeloupéens en garde contre toutes psychoses inutiles souvent véhiculées par les réseaux sociaux. La stratégie mise en place par l'ARS le 25 janvier dernier et par le CHU permet d'affirmer qu'à ce jour, on ne compte aucun cas de coronavirus en Guadeloupe. Si le cas se présente, le CHU est à même de le recevoir et de les traiter
 

©guadeloupe

 

Les symptômes

 
Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire fébrile. Certains cas présentent également des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires.

D’une manière générale pour les infections à coronavirus, dans les cas plus sévères, le patient peut être victime d’un syndrome de détresse respiratoire aigu, d’une insuffisance rénale aiguë, voire d’une défaillance multi-viscérale pouvant entraîner un décès.

Comme pour beaucoup de maladies infectieuses, les personnes présentant des pathologies chroniques présentent un risque plus élevé.

Un numéro 0800 130 000 (appel gratuit) 

Le ministère des Solidarités et de la Santé a activé depuis le 1er février la plateforme téléphonique d’information "Nouveau coronavirus".

Un numéro gratuit 0800 130 000 est accessible à partir d'un poste fixe (appel gratuit depuis un poste fixe, 7 jours sur 7, de 9 h à 19 h, heure de Paris) permet d’obtenir des informations sur le COVID-19 et des conseils si vous avez voyagé dans une zone où circule le virus ou côtoyé des personnes qui y ont circulé et jusqu'à 19 h (heure Paris) pour toutes les questions hors urgences sur le coronavirus. 

Cette plateforme n’a pas vocation à recevoir les appels des personnes qui ont des questions médicales liées à leur propre situation : en cas de doute, si elles ont séjourné dans une zone où circule le virus et ont des symptômes évocateurs (fièvre, toux, difficultés respiratoires), c'est le 15 qu'il faut appeler.
 

Conseils d'hygiène élémentaires 

L'OMS (organisation mondiale de la santé) rappelle les conseils élémentaires d'hygiène. 
Voyez ce qu'en dit l'organisation.

7 étapes pour réduire le risque d'infection au coronavirus
VOIR AUSSI :