guadeloupe
info locale

CHU : L'heure de vérité

santé
CHU vue d'en haut
Délocalisation totale ou partielle ? Temporaire ou définitive ? La directrice de l’ARS doit faire connaître aujourd’hui le choix définitif de réorganisation du CHU et de l’offre de soins. Le Collectif de défense du centre hospitalier attend des réponses claires
La directrice de l’Agence régionale de santé doit se prononcer définitivement sur le plan de réorganisation retenu pour le centre hospitalier universitaire et l’offre de soins, après l’incendie du 28 novembre dernier.
Six mois après se pose toujours la question d’une délocalisation partielle ou totale. Et provisoire, ou définitive. Autrement dit, faut-il engager les longs travaux de nettoyage des bâtiments, nécessaires, ou maintenir les services concernés dans les autres hôpitaux et cliniques, jusqu’à la livraison du nouveau CHU à Dothémare ?
©guadeloupe

Valérie Denux doit rencontrer d’abord, en début d’après-midi, les organisations syndicales et membres du conseil de surveillance de l’établissement. Une rencontre est prévue également avec les présidents des collectivités et parlementaires, au siège de l’ARS. Le Collectif de défense du CHU attend des réponses claires sur cette crise sanitaire. Des réponses autour de « 10 questions à Valérie Denux », recensées dans un communiqué.

Gaby Clavier l'un des porte-paroles du Collectif

Gaby Clavier l'un des porte-paroles du Collectif



 

Publicité