Cinéma, musées, et autres lieux de culture à visages découvert

culture
CinéStar
Avec ou sans le masque, c'est selon... ©O. Duflo
Les mesures d'assouplissement prises par le Préfet se voient désormais sur les visages. A l'exception des établissements de santé, tous les lieux recevant du public peuvent être visités sans masque. Pour autant, après deux années de pandémie, le masque semble désormais faire partie des éléments usuels de la société

Au complexe Cinéstar de Dothémare, ce n'est pas tant la fréquentation qui a évolué que la manière d'y venir. Depuis vendredi, les uns et les autres se sentent plus libre de garder ou d'enlever le masque.
Une impression de liberté pour certains, une nécessité sanitaire pour les autres, une décision préfectorale ne suffit pas pour abolir le port du masque.

Gladys et Anne-Claire y ont amené leurs enfants. Et chacune a sa propre analyse pour ce qui est du masque.

©Guadeloupe

A quelques kilomètres de là, le MACTe vit lui aussi une petite révolution. Il accueille désormais un public composite, les uns avec le masque, les autres sans.

Entrée du MACTe
Entrée du MACTe ©O. Duflo

Pour l'établissement, cette décision est une bouffée d'oxygène comme le sera encore plus l'abandon du passe-sanitaire. 

©Guadeloupe

Le Masque au MACTe
Masque au MACTe ©O. Duflo

En réalité, dans presque tous les cas, chacun garde toujours un masque à portée de main en se réservant le droit de le remettre, s'il y a affluence dans ces lieux qui reçoivent du public .