Le confinement vu avec humour par les internautes

coronavirus
Smiley Emoji
©DR
La pandémie de coronovirus a entraîné le confinement de millions de personnes à travers le monde. Et si la population a pris conscience de la gravité de la situation, il n'empêche que le temps peut sembler long. Et parfois, on s'occupe comme on peut... Et on le partage sur les réseaux sociaux.
Rester sagement à la maison, en cette période de confinement, pas toujours évident... Et le 15 avril, date annoncée de la fin des mesures de confinement, par le gouvernement peut paraître loin.
Mais, vous êtes nombreux à faire contre mauvaise fortune bon coeur. Notamment sur la toile... Entre humour, challenge et musique, on s'occupe comme on peut...
 

Le télétravail, plus compliqué qu'il n'y paraît

En confinement, de nombreux salariés pratiquent le télétravail... Souvent derrière un ordinateur, des milliers de Français travaillent donc à distance depuis la mi-mars. Un gros bouleversement dans nos habitudes... Encore plus quand les enfants sont à la maison... Ou quand on est interrompu, pour passer le balai...  

Challenge accepté

Vous avez peut-être vu sur Facebook, notamment, des photos d'enfance de vos contacts envahir votre fil d'actualité. En cette période de confinement, les challenges se multiplient. 
Depuis quelques jours, le "Don't rush challenge" a envahi les réseaux sociaux. Dans une vidéo publiée le 22 mars dernier, 8 jeunes femmes se mettent en scène, sur la chanson Don't Rush des rappeurs Young T & Bugsey. Chacune se montre comme elle est, "à la maison", en mode confinement, ou au saut du lit. Puis, comme par magie, apparaît métamorphosée, habillée sur son 31 et maquillée. Une vidéo déjà vue près de 2 millions de fois sur Twitter. 
Une idée reprise encore et encore, y compris chez nous : Les hommes ne sont pas en reste. Eux aussi ont adopté le "Don't rush challenge". Et l'artiste Riddla, n'a pas résisté à l'envie de parodier, sur Instagram, ce phénomène qui fait le buzz.  
 

Être confiné avec ses proches, le nouveau défi ? (On plaisante !)

Sur la toile, le confinement est un des termes que l'on retrouve le plus souvent. Et pour certains, parfois, la cohabitation avec d'autres peut s'avérer épineuse. Comme le montre avec humour ce sketch du Guyanais Cleveland Roumillac : Ou celui de Safia, humoriste guyanaise qui dépeint une situation qui, ne nous mentons pas, nous avons déjà vécu, hors période de coronavirus et confinement. 
 

Le confinement défouloir

Mais une chose est sûre, le confinement donne de l'inspiration à de nombreux internautes et permet parfois d'explorer notre fibre artistique. Après tout, on a du temps, en ce moment... Ou carrément de faire les fous :

via GIPHY

On redécouvre le chemin de la cuisine

Pendant le confinement, on se découvre ou redécouvre des talents de cuisinier et on visite, un peu trop souvent, le réfrigérateur ou les placards remplis de chips, biscuits et autres petits plaisirs.   Avec parfois de mauvaises surprises, après, sur la balance :  

La musique rend le confinement plus supportable

Mais surtout, le confinement est surtout une occasion de se détendre, et d'écouter de la musique. A l'instar des musiciens de l’Orchestre National de France, qui, confinés, ont enregistré à distance le Boléro de Ravel dans une vidéo...... le "Fanfant Fackeure frères", rassemblant les frères Guadeloupéens Thierry et Jean-Philippe Fanfant, David Fackeur et Thibaut Hien, nous a également offert une belle interlude musicale. Les DJs aussi sont de la partie. En direct, ils proposent mix et délires musicaux pendant ce confinement. Comme DJ Phil ici ou Mister Jo... Deux salles, deux ambiances...
Même si on en rigole, n'oublions pas que le confinement et les gestes barrières restent essentiels pour freiner la propagation du coronavirus. Donc, restons chez nous !
Les Outre-mer en continu
Accéder au live