guadeloupe
info locale

Conflit de Baie-Mahault : les militants de l'UTC-UGTG placés sous contrôle judiciaire

social
militants utc ugtg
Les militants de l'UTC-UGTG interpellés ce mardi matin dans le cadre du conflit de Baie-Mahault ont quitté le tribunal de Pointe-à-Pitre libres mais placés sous contrôle judiciaire avec interdiction d'approcher un établissement scolaire jusqu’à la date de leur procès le 26 juin prochain.
Les cinq militants de l'UTC-UGTG entendu depuis cet après midi par le procureur de la République, sont ressortis libres du palais de Justice de Pointe-à-Pitre. Si aucune charge n'a été retenu contre eux. Cependant ils ont été placés sous contrôle judiciaire avec l'interdiction d ‘approcher un établissement scolaire jusqu’à la date de leur procès le 26 juin prochain.

Ce mardi matin ils étaient six militants à avoir été interpellés par la gendarmerie à Baie-Mahault suite à une intrusion dans une école. Une interpellation qui a eu lieu dans le contexte très tendu du conflit qui oppose les agents communaux à la ville de Baie-Mahault. Parmi les militants Henry Jury, Dominique Césarin et Freddy Rosduel. Suite à cette interpellation, cinq d'entre eux ont été transférés au Tribunal pour être entendus par le procureur.

Dans un communiqué, la centrale syndicale avait dénoncé une "méthode d'intimidation orchestrée par Mme Polifonte et Léta fwansé". Ce soir le syndicat a appelé à un durcissement du mouvement. 

A voir la sortie du tribunal  de Pointe-à-Pitre - Images Jean-marie Mavounzy
©guadeloupe