La consommation ou la détention de drogue sanctionnées d’une amende de 200 euros à partir du 1er septembre

société
Fumeur de cannabis
©audreysteenhaut
Le gouvernement généralise des dispositions locales à toute la France, à partir de demain, mardi 1er septembre. Tout consommateur ou tout possesseur de substance illicite pourrait être contrôlé et verbalisé. Et encourt une amende de 200 euros. 
La mesure sera-t-elle efficace, pour dissuader les usagers ? Une amende pour consommation de produits illicites, comme pour celle délivrée par exemple pour mauvais stationnement, en lieu et place d’une interpellation. Elle a été fixée à 200 euros. Et c’est à partir de demain que cette disposition gouvernementale sera appliquée à tout le territoire français.
 

Une mesure locale appliquée sur tout le territoire 

La mesure n'était en vigueur que dans certaines villes de France, comme Marseille ou Lille. La voilà généralisée sur tout le territoire, à partir de ce 1er septembre. Désormais, les consommateurs de stupéfiants, en particulier de cannabis et de cocaïne seront passibles d'une amende de 200 euros, à condition qu'ils soient pris sur le fait ou qu'ils soient en possession de ces produits illicites. Elle ne concerne que des petites doses. Pas de garde à vue, ni de procédure. La délivrance de cette amende implique néanmoins une inscription au casier judiciaire. Jusqu'ici, l'usage de drogue était puni d'un an de prison et de 3 750 euros d'amende. Peine rarement appliquée. 
Il s'agit, aujourd'hui, par ce biais, indique le gouvernement, de sanctionner ces consommateurs et d'alléger la charge de travail des tribunaux. Testée depuis la mi-juin, cette disposition a donné lieu à plus de 500 contraventions. Il n'y a pas de petit profit.