Le couvre-feu, plutôt bien respecté dans l'agglomération pointoise

coronavirus
Route déserte couvre-feu confinement
©Jean-Marie Mavounzy
Après avoir remarqué un relâchement du respect du confinement, les autorités ont décidé d'instaurer un couvre-feu à tout le département. De 20 heures à 5 heures du matin, depuis le mercredi 1er avril, les déplacements sont interdits. Des contrôles étaient réalisés hier soir (2 avril).
Les mesures de confinement n'étant pas suffisamment respectées, les autorités ont décidé de passer à l'étape supérieure, d’où l’instauration du couvre-feu sur l’ensemble du territoire depuis mercredi 1er avril. Ainsi, tous les déplacements sont interdits entre 20 heures et 5 heures du matin, en dehors des trajets professionnels et déplacements pour motifs de santé…
 

Des piétons, premiers verbalisés

Et pour vérifier que ce couvre-feu est bien respecté, une opération de contrôle a été menée, dans l'agglomération pointoise, ce jeudi. En présence du préfet, Philippe Gustin et du Procureur de la république, Thierry Desjardins. 
Avant Contrôle couvre-feu
©Jean-Charles Théobald
Les premières verbalisations ont été adressées à des piétons. Pour le Procureur de la république, le couvre-feu concerne également les piétons et aucun rassemblement ne sera toléré. Thierry Desjardins estime que le temps de pédagogie est terminé, place désormais à la verbalisation.
©guadeloupe
Et Philippe Gustin de rappeler que "chacun doit comprendre que le virus concerne tout le monde. En se réunissant comme le font certains, à la tombée de la nuit, on court un risque pour soi comme pour ses amis. Il faut protéger nos aînés, mais aussi nos jeunes".
©guadeloupe
Les piétons, mais également les véhicules ont été contrôlés.
Hier soir, sur plus d'une dizaine de contrôle aux Abymes, aucune infraction. La plupart des conducteurs étaient des personnels soignants. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live