Coronavirus : cette carte classant la Guadeloupe en zone rouge est fausse, selon l'ARS

coronavirus
Carte du coronavirus circulant sur les réseaux sociaux
Une carte du taux de reproduction du coronavirus classant la Guadeloupe en zone rouge circule sur les réseaux sociaux. C'est faux, selon l'ARS. Le point sur les indicateurs de vigilance.
Une carte du taux de reproduction du coronavirus circule sur les réseaux sociaux. Elle classe la Guadeloupe en zone rouge. C'est faux, selon l'ARS. Cette carte n'émane pas des autorités.https://twitter.com/ars_guadeloupe/status/1290611280932413441
Qu'en est-il des indicateurs, précisément?
L'indicateur qui focalise l'attention des autorités sanitaires est le R. Le taux de reproduction. Et c'est celui qui les inquiète. Il était de 3,8 vendredi 31 juillet : en moyenne, un malade contamine 4 personnes. 
Selon l'ARS, ce chiffre est lié au développement des tests sur les "cas contacts".
 

C'est le signe certain d’un relâchement dans le respect des gestes barrières, qui est un facteur aggravant lors de participations à des événements rassemblant de nombreuses personnes.

ARS Guadeloupe


Selon le dernier bulletin hebdomadaire de Santé Publique France,
  • les taux de positivité (nombre de personnes déclarées positives) sont inférieurs à 2 % depuis le 11 mai, le seuil de vigilance étant de 5%.
  • les taux d’incidence restent également inférieurs au seuil de vigilance de 10 pour 100 000 habitants, depuis le déconfinement.
  • le nombre de consultations en ville pour une infection respiratoire aigüe est faible depuis plusieurs semaines et la part attribuable au Covid-19 est nulle.
 

Pas de nouvelle hospitalisation liée au Covid-19 pour le moment

Dans les hôpitaux de la Guadeloupe, aucun passage aux urgences pour suspicion de Covid-19 n’a été enregistré et aucun patient atteint du Covid-19 n’est actuellement hospitalisé en service de réanimation du CHU de Guadeloupe .

Suite à la découverte du cluster la semaine dernière, un dépistage massif est actuellement organisé, afin d'isoler les personnes infectées. 

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live