Coronavirus : des repas pour les étudiants confinés sur les campus

coronavirus
des repas pour les étudiants
©Jean-Marie Mavounzy
L’université des Antilles n’accueille plus d'étudiants depuis le confinement, mais près d’une cinquantaine y réside toujours. La fermeture du "Restau U" complique leur quotidien. Heureusement, le Groupe Entraide Covid-19 Guadeloupe est là avec le partenariat d’une pizzéria.
Dans cette pizzeria de Jarry, on s’affaire en cuisine. Une commande toute particulière, destinée à des étudiants confinés. Le patron de ce restaurant n’a pas hésité à se mettre au service des autres. En tout, ce sont 22 pizzas et 28 lasagnes confectionnées pour cette livraison solidaire. 

Direction le CROUS de Fouillole où sont confinés une cinquantaine d’étudiants. Parmi eux des étrangers qui n’ont pas pu regagner le domicile de leurs parents. Et se retrouver confiner dans une chambre universitaire durant trois semaines est loin d’être simple à en croire Donat Devin, le Porte-parole des étudiants.
 

Une situation sanitaire préoccupante

Du côté respect des mesures sanitaires, la situation est loin d'être rose également. Les masques et les gants font cruellement défaut. Selon les étudiants, au début du confinement, le Crous  avait bien promis de les aider mais ces derniers ont l’impression d’être quelque peu oubliés. Donc forcément cette initiative du groupe Entraide est bien appréciée.

Le groupe Entraide Covid-19 Guadeloupe mobilise ses forces depuis les réseaux sociaux. Sa coordinatrice, Laurence Adonican, entend intensifier ses actions pour aider les plus fragiles. Samedi prochain ils seront aux côtés des étudiants du campus de Saint-Claude confrontés, eux aussi, aux difficultés liées au confinement. 

A (re)voir le reportage de Jean-Charles Theobald et Jean-Marie Mavounzy :  
©guadeloupe

80 repas chauds distribués aux étudiants

Autre initiative, individuelle cette fois, celle de Jose Gaddarkhan. L'entrepreneur de travaux publics s'est dit sensibilisé par la situation des étudiants venant de la Caraïbe, du Maroc, de la Réunion ou de métropole, qui n’ont ni Restau U, ni possibilité de faire à manger dans leur chambre. Il a donc décidé d'offrir 80 repas chauds, aujourd'hui et demain, aux étudiants confinés de Fouillole. Il a également maraudé à Saint-Vincent de Paul et dans les rues de Pointe-à-Pitre pour les oubliés. 
Images Jean-Marie Mavounzy