Coronavirus : les masques de la Maison d'arrêt de Basse-Terre libérés

coronavirus
Masques de protection
Masques homologués ©D.R
La direction de la Maison d'arrêt de Basse-terre s'est exprimée sur l'affaire des masques détenus par l'administration pénitentiaire de Basse-Terre. Ils ont été distribués hier (lundi) après le mouvement de grogne médiatisé des surveillants.
Hier, nous apprenions que des masques étaient détenus par l'administration pénitentiaire. Un stock périmé datant de 2007. Combien exactement? 1500 selon la direction, au moins 4000 selon le syndicat UFAP-UNSA-Justice. Suite au grand bruit provoqué par cette rétention de masques, des masques ont été distribués hier par la direction. 600 pour la prison de Basse-Terre, 600 pour Baie-Mahault. Selon le directeur de la prison de Basse-Terre, Olivier Viquelin, "au moment où nous avons eu la certitude d'obtenir des masques supplémentaires, en fin de semaine dernière, nous avons eu l'autorisation de distribuer les masques en début de semaine. Sans quoi nous n'aurions pas pu tenir sur la longueur". Ce que conteste le syndicat des surveillants de prisons.
 

Reportage Ronan Ponnet


La préfecture, elle, dit ne pas avoir réquisitionné 2300 masques et n'est guère plus loquace sur cette affaire de masques détenus, puis libérés.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live