guadeloupe
info locale

Coronavirus : Des masques de protection venant des autorités ou des citoyens, distribués aux professionnels de santé

coronavirus
Masque FFP2
©France 3 Aquitaine
Si des masques de protection sont distribués aux professionnels de santé, depuis le 20 mars, par la Préfecture ou le Département (24 mars), des citoyens ont aussi décidé de trouver des solutions face à la pénurie. Masques en tissu, masques périmés mais utilisables. Le système D face au Covid-19.
Le manque de masques de protection se fait cruellement sentir, dans l'Hexagone, mais également chez nous. 
 

Nouvelle cargaison de masques distribuée

La Préfecture a annoncé que depuis le 20 mars, près de 105 000 masques chirurgicaux ont été mis à la disposition des professionnels de santé libéraux.
Les EHPAD, les HAD (hospitalisation à domicile) SSIAD (services de soins infirmiers à domicile), structures de soins à domicile et les professionnels libéraux des îles du Nord bénéficieront également de ces protections dès ce mercredi 25 mars. 
Un stock supplémentaire arrivé de l'Hexagone, lundi 23 mars, à savoir 96 000 masques chirurgicaux et 32 000 masques FFP2, sera lui, remis aux établissements de santé du département. 
 

Le recours au système D 

Afin d'aider le personnel soignant et tous les corps de métier prioritaires, des initiatives citoyennes ont vu le jour.
Certaines personnes ont entrepris de coudre des masques en tissu, pour les infirmières et médecins qui soignent quotidiennement des malades, parmi lesquels des patients atteints du coronavirus.
Et parfois, ce sont les soignants eux-mêmes qui prennent les choses en main. 
Murielle Péchin est cadre de santé et elle a décidé d’en coudre pour elle et ses collègues. Elle a transformé sa cuisine en atelier de couture. Son objectif, en fabriquer 33.

Son interview réalisée par Sophie Vingadassalom :

D'autres, comme François Lamy, un entrepreneur dans le secteur du nautisme, a fait don de son stock de plus de 2 000 masques FFP2 au personnel de santé. 

A (re) voir le reportage d'Eric Stimpfling :
©guadeloupe
Des masques FFP2 périmés, tout comme les 12 000 livrés par le Conseil départemental, au Centre hospitalier universitaire de la Guadeloupe (8 000) et au Centre hospitalier de la Basse-Terre (4 000). Dans un communiqué, le Département indique qu'après "expertise par les soignants des deux établissements, ils sont considérés comme utilisables".
 

Des masques périmés autorisés selon certaines conditions

Selon la circulaire MINSANTE/CORRUSS n°20220_20, édictée par Jérôme Salomon, le Directeur générale de la Santé, sur la conduite à tenir pour l’utilisation des masques FFP2 avec une date de péremption dépassée, certaines conditions doivent être réunies et des vérifications effectuées. 

Ainsi, les masques doivent avoir été entreposés dans des zones sèches et bien ventilées avec une température comprise entre 15 et 25° C. Des conditions conformes à celles préconisées par l’Organisation mondiale de la Santé pour les produits pharmaceutiques et autres fournitures médicales.
Il convient ensuite de vérifier l’intégrité des conditionnements, l’apparence (couleur d’origine) du masque, la solidité des élastiques et de la barrette nasale de maintien du masque.
Enfin, un essai d’ajustement du masque sur le visage, est recommandé.
Les recommandations de la société française d’hygiène hospitalière (SF2H) et la société de pathologie infectieuse de langue française (SF2H)
Le masque chirurgical est réservé aux personnes présentant des signes d’infection respiratoire
évoquant un Covid-19 et/ou aux patients Covid-19, aux professionnels de santé, aux personnes
chargées des premiers secours et en charge du transport sanitaire en cas de contact avec une des
personnes citées ci-dessus.

La population non malade ne porte pas de masque chirurgical.

Un personnel de santé en contact avec une personne présentant des signes d’infection respiratoire, et
en absence d’acte invasif sur la sphère respiratoire, porte un masque chirurgical en face à face
(soignant/soigné).

Ne pas toucher le masque en place.

Lors de l’enlèvement utiliser les lanières ou l’élastique pour le mettre directement à la poubelle ; se laver les mains au savon juste après ou utiliser un gel hydro alcoolique.

La durée maximale du portage est de 3 à 4 heures.

Le masque filtrant de protection de type FFP2 est réservé exclusivement aux personnels soignants
qui réalisent des gestes médicaux invasifs ou des manœuvres au niveau de la sphère respiratoire.