Coronavirus : "Nous sommes en guerre", face au virus, Emmanuel Macron annonce des mesures renforcées

coronavirus
Allocution Président de la République
©Outremer 1ère
L'Hexagone compte 148 morts et 6 633 cas positifs. En Guadeloupe, 18 cas sont confirmés. D'autres sont attendus. Emmanuel Macron s'est adressé aux Français, ce lundi 16 mars. Il a annoncé des mesures renforcées parmi lesquelles des déplacements réduits pour 15 jours dès ce mardi 17 mars, midi.
Le chef de l'Etat s'est adressé à la France, ce lundi 16 mars, afin d'annoncer les mesures renforcées face à l'épidémie du coronavirus.
 

Un appel à la responsabilité des citoyens

"Les regroupements extérieurs et les réunions familiales ne seront plus permises", annonce Emmanuel Macron d'entrée de jeu.
"Dès demain (mardi 17 mars) midi et pour 15 jours au moins, nos déplacements seront très fortement réduits" a déclaré le président de la République.
"Seuls doivent demeurer les trajets nécessaires pour aller faire ses courses, distance d'au moins un mètre, les trajets nécessaires pour se soigner, pour aller travailler quand le travail à distance n'est pas possible." Toute infraction aux règles de déplacements réduits "sera sanctionnée" a t-il ajouté. 
"Nous sommes en guerre. En guerre sanitaire certes, nous luttons ni contre des armées, ni contre une autre nation. Mais l'ennemi est là, invisible, et il progresse."
Il a ensuite appelé les citoyens à prendre leurs responsabilités en suivant les consignes et règles de sécurité : "Je sais que je vous demande de rester chez vous, de garder le calme dans ce contexte. J'ai vu des phénomènes de panique en tous sens, nous devons avoir un esprit de responsabilité.

Des décisions que la préfecture doit maintenant mettre en oeuvre
©guadeloupe

 

Elections reportées, réformes suspendues

Emmanuel Macron a également annoncé le report du second tour des élections municipales. Il devait initialement avoir lieu dimanche prochain (le 22 mars).
Autre annonce importance, la suspension des réformes. "Toutes les réformes en cours sont suspendues, à commencer par la réforme des retraites."
 

Fermeture des frontières

Le Président s'explique : "Pour nous protéger, nous avons pris la décision de dès demain midi, fermer les frontières à l'Union européenne et à l'espace Schengen : tous les voyages entre les pays non européens et l'UE seront suspendus pendant 30 jours"
 

Dispositions particulières pour les soignants

Dès demain, les taxis et les hôtels pourront être mobilisés pour les soignants, a annoncé Emmanuel Macron.
"Nous avons décidé de réserver les masques pour l'hôpital et la médecine de ville. Des masques seront livrés dès demain dans les 25 départements les plus touchés. Mercredi dans le reste du territoire".
 

Les citoyens et les entreprises

"Dès demain, les factures d'électricité, de gaz et les loyers seront suspendus" pour les petites entreprises. Le dispositif de chômage partiel sera également élargi. Pour les entrepreneurs, un fonds de solidarité sera créé;
"Aucune Française, aucun Français, ne sera laissé sans ressources". Il évoque alors le report des charges fiscales, le soutien au report d'échéances bancaires, et des garanties de l'Etat à hauteur de 300 milliards d'euros.