Coronavirus : plainte pour homicide involontaire contre la compagnie COSTA croisières

coronavirus
Costa magica
Leur croisière a viré au cauchemar. Des passagers sont morts de la Covid-19 à bord. 180 croisiéristes Français portent plainte contre la compagnie Costa Croisières, notamment pour « homicides et blessures involontaires ». L'Etat français pourrait aussi être inquiété, quant à sa gestion de la crise.

La plainte

Un collectif de 180 passagers français du Costa Magica a porté plainte, vendredi 7 août 2020, contre la compagnie Costa croisières, pour « homicides et blessures involontaires », « mise en danger de la vie d’autrui » et « entrave aux mesures d’assistance et omission de porter secours ».
Les plaignants dénoncent le fait que leur voyage ait viré au cauchemar, lors de la croisière dans la Caraïbe du 11 mars 2020, partie du port de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe.
 

Une croisière cauchemardesque 

Plusieurs ports, dont la Martinique et la Guadeloupe, avaient alors refoulé le bateau (à l’exception des Antillais qui eux avaient été autorisés à rentrer chez eux) en raison de la pandémie de COVID-19.
La crise de la Covid-19 débutait à peine dans les eaux des Petites Antilles. Les bateaux de croisière étaient vus comme des portes d'entrée du virus, dans les pays qui accueillaient les escales. D'ailleurs des cas suspects et avérés étaient recensés à bord.Six passagers sont décédés sur le bateau, des suites du virus.
 

La gestion de la crise par la compagnie et l'Etat français

Le collectif de passagers pointe du doigt l’absence d’informations et la gestion calamiteuse de la crise sanitaire, à bord du Costa Magica.
Les explications de l’avocat des plaignants, Maître Philippe Courtois :

Me Courtois - plainte

Dans un communiqué, la compagnie Costa Croisières indique que la plainte ne leur a pas encore été notifiée et insiste sur le fait qu’aucune interdiction, locale comme internationale, n’avait encore été prononcée et aucune restriction de déplacement n’était imposée par le Gouvernement Français, au moment où les passagers ont embarqué à bord du bateau.

La plainte déposée contre le Costa Magica, où un grand nombre de passagers ont été contaminés, par le coronavirus, pourrait donner lieu à une instruction judiciaire. D’autres responsabilités pourraient émerger, notamment la gestion de la crise par l’Etat français, comme le précise Maître Philippe Courtois, l’avocat des 180 plaignants :

Me Cortois - responsabilité de l'Etat français


Pour aller plus loin

Nous vous offrons la possibilité de consulter la plainte déposée par les 180 passagers, par l'intermédiaire de leur avocat, ici :

Plainte des 180 passagers français du Costa Magica - août 2020


 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live