Coronavirus : les Très Petites Entreprises (TPE) et les artisans dans la tourmente

coronavirus
commerces fermés Malendure
Les commerces fermés à Malendure (Bouillante) ©Thierry Philippe
Les Très Petites Entreprises (TPE) sont près de 40 000 dans notre département dont 17 000 artisans. Seulement 4000 peuvent prétendre aux aides proposées. En pleine crise sanitaire, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat promet donc de faire remonter leurs doléances à l’Etat. 
Les entreprises du Sud Basse-Terre sont littéralement confinées dans un marasme économique sans précédent. Les aides promises suffiront-t-elles à remplir leurs caisses, c'est la question qui se pose aujourd'hui. Une réunion de travail en audio-conférence entre le Ministre de l'économie, de l'outre-mer et les chambres consulaires a permis de faire remonter les doléances des Très Petites Entreprises.

Gabriel FOY - Président de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de la Guadeloupe

L'inquiétude des artisans

Le Sud Basse-Terre n'est pas le seul concerné. Les artisans de manière générale sont inquiets. Ils effectuent près de 500 appels par jour et plus de 2400 connections sur les réseaux sociaux de la Chambre de Métiers. À la détresse des entreprises artisanales s’ajoutent les difficultés d'accès aux portails dédiés de l’Etat.
Le «baisser de rideaux» imposé à certaines entreprises il y a près d'un mois, risque fort d'être définitif pour les plus fragiles. Les solutions de redémarrage n'étant pas véritablement adaptées à leurs difficultés financières.