Coronavirus : Un coup de frein pour l'économie guadeloupéenne

économie
économie pendant la pandémie
Les chefs d'entreprise soulignent les difficultés rencontrées par eux durant la crise sanitaire. Le confinement de deux mois a eu un impact drastique sur l'économie guadeloupéenne. Un sérieux coup de frein économique que les premières estimations de l'INSEE confirment.
Depuis le 17 mars, selon l'INSEE, une baisse de 27% de l'activité économique est observée en Guadeloupe. Quatre secteurs sont principalement frappés. Le tourisme est le plus sinistré avec -90% d'activité pour l'hébergement-restauration, le COVID 19 est arivé en fin de pic tourististique.
Autres domaines touchés :
- le commerce : - 47%
- la construction : - 75%
- le transport : - 59%
Pour l'aérien, c'est quasi nul. 
Toutefois, l'industrie agro-alimentaire a été moins impactée, répondant aux besoins essentiels de consommation.
L'activité globalement ralentie, voire à l'arrêt : Un peu plus de 6000 établissements ont déposé une demande d'activité partielle pour 38710 salariés, soit 50% du privé. 
L'INSEE extime que les effets de la crise sanitaire se confirmeront ous'infirmeront en fonction du rattrapage économique, de la vitesse de reprise d'activité, de la résistance des entreprises, et de la consommation des ménages dès la sortie du confinement. 

LE CONFINEMENT : UN COUP DE FREIN ÉCONOMIQUE BRUTAL ET MASSIF



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live