Coup d'envoi des soldes dans la morosité

consommation
Soldes janvier 2021
©Daniel Querin
Les soldes démarrent ce jeudi 7 octobre, en Guadeloupe, pour une période de 4 semaines. Une période de démarques qui permet aux commerçants d’écouler des stocks pour préparer la prochaine saison. Mais, en pleine crise sanitaire, l'ambiance est plutôt morose.

Le ministre de l’Economie, des Finances et de la Relance, Bruno Lemaire, a permis une modification des dates des soldes dans plusieurs territoires d'outre-mer, dont la Guadeloupe et la Martinique. Initialement, ils devaient se tenir du 27 septembre au 22 octobre. Un arrêté dérogatoire a été pris pour tenir compte des mesures de restrictions liées à l’épidémie de Covid-19 dans l’archipel. 

Ce n'est pas un secret, la situation économique n’est pas au beau fixe en Guadeloupe. Alors peut-être que compte tenu de la morosité, toutes ventes est bonne à prendre. Mais le jeu en vaut-il vraiment la chandelle ?

Moral en berne du côté des clients

La situation économique est morose pour les Guadeloupéens. C’est un rapport de l’Insee qui le dit. Les confinements ont eu des impacts sur le porte-monnaie, mais aussi sur le moral des acheteurs.
28% des personnes interrogées par cette étude de l’institut national de la statistique et des études économiques, déclarent que leur situation s’est dégradée.

La mécanique est simple : le moral dans les chaussettes va enrayer le processus déclencheur d’achat. Pas d’achat coup de cœur, ou impulsif, parce que le consommateur est inquiet de l’avenir. Un sentiment normal que l’augmentation  des prix fait ressentir encore plus… notamment pour les matières premières et pour l’énergie, notamment la bouteille de gaz.

Les commerces de proximité ont dû se réinventer pour subsister

Ensuite au niveau du commerçant. Les soldes sont faits pour écouler les invendus des mois précédents. Sauf qu’à cause des confinements et des restrictions, il n’y a pas eu de ventes exceptionnelles, beaucoup se retrouvent en difficultés économiques.
Ces professionnels ne vendront pas à perte.

Il y a tout de même un point encourageant. Les commerçants qui ont réussi la transition numérique. Le clic and collect, ou alors les plateformes e-commerce qui ont pu tirer leur épingle du jeu. Il y a une réalité en Guadeloupe : l’épidémie de Covid est en train de tuer, à petit feu, le commerce de proximité. Qui doit se réinventer.

Mais bon gré malgré, les commerçants espèrent une embellie, grâce à cette période de soldes. 

A (re) voir le reportage de Laurence Baptiste-Salomon et Olivier Duflo :