Covid-19 : diminution de 30% du trafic aérien entre la Guadeloupe et la Martinique

transports
Passagers avions
Les préfectures de Guadeloupe et de Martinique ont conjointement décidé de renforcer les mesures de contrôle sanitaire, entre les deux territoires. Le trafic inter-îles subira une baisse d'environ 30%.
Après concertation, les préfectures de la Guadeloupe et de la Martinique ont décidé d'adapter les mesures de contrôle sanitaire, entre les deux territoires, mais aussi avec Saint-Martin et Saint-Barthélemy, en raison de l'augmentation du nombre de cas positifs de Covid-19, chez nous, depuis la fin du mois de juillet et suite à l'inscription de nos îles sur la liste des zones de circulation active du virus.

C'en est, donc, partiellement fini de la libre circulation, au profit de la limitation du risque de transfert de malades atteints par le coronavirus.

Les compagnies aériennes devront assurer un contrôle de la température des passagers, avant chaque embarquement, pour les vols entre la Guadeloupe et la Martinique. Cela, à compter du vendredi 4 septembre 2020.
Par ailleurs, les services préfectoraux ont eu l'idée de contenir le risque de propagation du virus, en diminuant d'environ 30% le trafic inter-îles, dès ce mois de septembre. Trafic dont l'évolution sera contrôlée, par la direction de la sécurité de l'aviation civile Antilles-Guyane.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live