Covid-19 : Fin de l'état d'urgence sanitaire en Guadeloupe

coronavirus
Pass sanitaire / vaccinal
©AP/Adrienne Surprenant
Le nombre de cas de Covid-10 diminue en Guadeloupe, indique l'ARS, ce mercredi 30 mars dans un communiqué. En conséquence, la préfecture déclare la fin de l'état d'urgence sanitaire, dès demain, à minuit, ainsi que du couvre-feu. D'autres mesures sont annoncées.

Des indicateurs virologiques qui restent à un niveau très élevé, mais une circulation virale qui se stabilise. C'est donc une bonne nouvelle qui se matérialise par une baisse des cas de Covid-19 sur le territoire. 

Une baisse des cas

Ainsi, ce sont 3 214 cas qui ont été recensés entre le 21 au 27 mars 2022, contre 3 418 pour la semaine précédente. Le variant Omicron représente toujours 100% des tests positifs.

Le taux d’incidence diminue légèrement mais reste très nettement au-dessus du seuil
d’alerte. Il passe à 852,8 /100 000 habitants versus 906,9 /100 000 la semaine dernière. 

Le taux de positivité est, lui, stable et se situe toujours au-dessus du seuil d’alerte. 
Sa valeur affichée est de 13,9 % contre 14,3 % du 14 au 20 mars. 

8 nouveaux clusters ont été déclarés indique l'Agence régionale de Santé, 3 en milieu scolaire et universitaire, 2 en milieux professionnels, 2 en établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (EHPAD) et 1 en crèche, ce qui porte à 11 le nombre de clusters suivis aujourd’hui en Guadeloupe. 

6 nouveaux décès, le patient le plus jeune avait 33 ans

Les nouvelles admissions pour Covid-19 connaissent une légère diminution. Elles étaient de 30, la semaine du 21 au 27 mars contre 36 précédemment. 

Malheureusement, le virus continue de faire des victimes dans l'archipel. 6 patients sont décédés au centre hospitalier universitaire de Guadeloupe, en semaine 12. Il
s’agissait de 5 femmes et d’un homme, âgés de 33 à 82 ans.

L’obligation vaccinale des professionnels de santé reste maintenue, annoncent les autorités sanitaires. Le taux de protection des soignants libéraux est de 94,04 %
Dans les établissements de santé, il est de 94 % et dans les EHPAD, 92%.

Quant à la population, les chiffres de la vaccination progresse toujours difficilement.

Le taux de couverture vaccinale des personnes de plus de 12 ans en Guadeloupe :

  • 1ère dose : 45,63 %
  • 2ème dose : 43,12 %
  • 3ème dose : 23,40 %

238 premières doses de vaccination et 169 deuxièmes doses ont été enregistrées en Guadeloupe chez les enfants de 5 à 11 ans.
94 premières doses du vaccin Novavax et 7 deuxièmes doses réalisées.

Fin du couvre-feu 

En raison de l’amélioration de la situation sanitaire qui se stabilise à un niveau élevé avec une pression hospitalière qui diminue, l’état d’urgence sanitaire prend fin en Guadeloupe jeudi 31 mars 2022 à minuit annonce la préfecture.

La fin d'une mesure exceptionnelle qui entraîne la levée d'autres restrictions, dès ce 1er avril :

  • fin des mesures de couvre-feu et des jauges dans les établissements recevant du public ;
  • fin du port du masque obligatoire dans les espaces et les lieux publics ;

Fin du pass sanitaire annoncée, sauf dans les établissements de santé

D'autres évolution des mesures sont attendues à compter du lundi 4 avril :

  • la présentation du passe sanitaire n’est plus requise dans les établissements recevant du public, sauf dans les établissements de santé et médico-sociaux ;

Toutefois, plusieurs mesures demeurent :

  • l’obligation vaccinale, qui n’est pas liée à l’état d’urgence sanitaire, est toujours en vigueur pour le personnel soignant ;
  • le port du masque demeure obligatoire dans les transports collectifs (avions, bus et navettes maritimes) ;
  • s’agissant des vols Hexagone/Guadeloupe, les motifs impérieux restent obligatoires pour les non-vaccinés.
    Pour les vols depuis l’Hexagone, la présentation d’un test demeure obligatoire, mais la durée de validité évolue : le test doit être de moins de 72 h en cas de test PCR et de moins de 48 h pour un test anti-génique.
    La période d’auto-isolement de 7 jours à l’arrivée pour un passager non vacciné n’est plus requise (mesures concernant les déplacements par voie aérienne ici ) ;
  • le passe sanitaire reste obligatoire pour accéder aux établissements de santé et médico-sociaux.