Covid-19 : le CHU face à la vague Omicron

coronavirus
CHU face à Omicron
©Olivier Duflo
Face à la tension hospitalière, les personnels soignants doivent jouer des numéros d’équilibrisme. La cause : la vague Omicron qui monte très fort au détriment d'autres patients hospitalisés pour d'autres raisons, tout comme l’absentéisme provoqué par les soignants contaminés.

La contagiosité du variant Omicron et la multiplication du nombre de cas compléxifient un peu plus l'organisation des équipes du CHU. Selon les médecins, la tension hospitalière est toujours aussi forte. Et le personnel hospitalier doit conjuguer avec les patients Covid au détriment des patients hospitalisés pour d'autres raisons. Ce sont des soins ou des opérations qui doivent être remis à plus tard voire annulés. 

Dr Bruno Jarrige, directeur médical de crise au CHU de Guadeloupe

©Guadeloupe

Selon le Dr Bruno Jarrige, à l'heure actuelle, quatre guadeloupéens sur 100 seraient porteurs du Covid et asymptomatiques. Et face à Omicron, le CHU doit s'organiser et restreindre les visites : une visite par patient, un jour sur deux, sauf dérogation spéciale.

©Guadeloupe

Aujourd'hui, 108 patients Covid sont hospitalisés dont 18 en réanimation. Et pour les soigner, la tâche devient ardue car l'hôpital fait face aussi à l'absence considérable de personnels médicaux pour cause Covid. Une absence qu'ils doivent combler en réduisant la capacité d'accueil des patients non-Covid mais en augmentant les lits en réanimation et de médecine pour les patients Covid.

Dr Delphine Delta, chef des urgences du CHU

©Guadeloupe

Le Covid-19 version Omicron donne plus souvent une grande fatigue, des courbatures, des maux de gorge et un écoulement nasal.