Covid-19 : Olivier Véran annonce un délai réduit à 4 mois, pour le rappel, à partir du 15 février

coronavirus
Vaccins enfants
©FranceInfo
Pour garder un pass sanitaire valide, il faudra effectuer la dose de rappel quatre mois après le vaccin précédent, au maximum, a annoncé aujourd'hui (2 janvier 2022) Oliver Véran, dans les colonnes du "Journal du Dimanche".

Le délai pour faire sa dose de rappel de vaccin contre la Covid-19 va être réduit, à partir du 15 février prochain, à quatre mois maximum, pour pouvoir conserver un pass sanitaire valide, a annoncé le ministre de la santé, Olivier Véran.
La règle actuellement en vigueur est qu'à partir du 15 janvier, le pass sanitaire devient inactif au bout de sept mois, en l'absence de dose de rappel, souvent appelée "troisième dose".
"A partir du 15 février, il faudra l'effectuer quatre mois - et non plus sept après sa deuxième dose pour avoir un schéma vaccinal complet", a indiqué le ministre au "Journal de Dimanche", ce 2 janvier 2022.
Il a aussi rappelé qu'"une infection équivaudra toujours à une injection. Cela veut dire qu'une personne qui a ses deux doses, n'a pas encore fait son rappel mais a été récemment contaminée par le virus répond aux conditions posées".

De son côté, l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, qui s'est lui aussi exprimé dans les colonnes du "Journal du Dimanche", annonce que le pic du nombre de cas de Covid-19 "devrait culminer mi-janvier" et que "le pic hospitalier pourrait avoir lieu une semaine plus tard" dans l'Hexagone. Pour autant il s'est dit confiant qu'à terme ce virus "rejoindra les autres coronavirus saisonniers". 
Ce membre du Conseil scientifique a rappelé que la protection contre les formes sévères "est très bien conservée" avec le vaccin, "de l'ordre de 80-90 % après une dose de rappel".  
Optimiste, il conclut en affirmant que "Plus le temps passe, moins les vagues seront douloureuses".