Covid 19 : opération de contrôle des tests PCR des 750 passagers en provenance de Paris

coronavirus
Contrôle tests PCR par la PAF
©Préfecture de la Guadeloupe
La préfecture a communiqué par un tweet ce matin : hier, les policiers aux frontières ont contrôlé les attestations des 750 passagers. Tous négatifs, selon les autorités.
Via Twitter, la préfecture communique sur une opération de contrôle réalisée hier sur les passagers arrivés à l'aéroport Pôle Caraïbes : les 3 vols et leurs 750 passagers en provenance de Paris ont été contrôlés par la Police aux airs et aux frontières. Les passagers ont dû présenter leur attestation sur l'honneur et les résultats de leur test PCR, datant de moins de 72 heures. Tous présentaient des tests PCR négatifs. Des contrôles réalisés en complément de ceux effectués par l'Agence régionale de Santé, précise le tweet de la préfecture.
 
Les voyageurs de plus de onze ans arrivant en Guadeloupe doivent présenter un test PCR négatif réalisé dans les 72 h avant l’embarquement. Un test  obligatoire et qui doit être demandé dès l’enregistrement.

Les passagers doivent également fournir une attestation sur l’honneur selon laquelle ils "ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol".

Depuis le 18 juillet, les compagnies aériennes sont obligées de refuser l’embarquement aux passagers qui ne présenteraient pas ce test négatif et l'attestation sur l'honneur.

Un tweet qui interroge sur son objectif : l'opération est présentée comme exceptionnelle. Ce qui a de quoi inquiéter plutôt que de rassurer.


Une attestation sur l'honneur également pour les passagers partant pour Paris

Les passagers se rendant en France Hexagonale doivent présenter une attestation sur l’honneur qu’ils ne présentent pas de symptômes et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol.

Selon les témoignages, cette attestation n'est pas toujours demandée aux comptoirs d'enregistrement, au départ, en Guadeloupe. A l'arrivée à Paris, si cette attestation est effectivement demandée au sortir de l'avion, les passagers ne sont pas inquiétés s'ils ne la présentent pas, nous rapportent les témoignages qui précisent néanmoins qu'un détecteur de température permet bien aux policiers d'interpeller chaque passager présentant de la fièvre.

 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live