guadeloupe
info locale

Le Crédit Mutuel Antilles-Guyane évolue désormais au sein du Groupe Alliance Fédérale

banque
Groupe Allliance
Le directeur général du Crédit Mutuel Antilles-Guyane Eric Petitgand et le président du CM AG, Alex Weimert, au premier rang à gauche, aux côtés de Nicolas Théry, le président de Crédit Mutuel Alliance Fédérale et de Daniel Baal, le directeur général de CMAF. (Crédits : Crédit Mutuel) ©Crédit Mutuel
Du nouveau encore dans le secteur bancaire : Le Crédit Mutuel Antilles-Guyane évolue désormais au sein du Groupe Alliance Fédérale. Basée à Strasbourg, c’est la plus puissante entité, de la Confédération Nationale du Crédit Mutuel. 
 
Les réorganisations se poursuivent dans le secteur bancaire. Le Crédit Mutuel Antilles-Guyane a donc intégré le 1er janvier le Groupe  Alliance Fédérale qui, depuis les années 2000, travaille à devenir l’entité dominante des établissements mutualistes.
Le réseau antillo-guyanais qui emploie environ 350 personnes, arrivent ainsi avec 26 caisses locales, dont 7 en Guadeloupe et 16 en Martinique, 2 en Guyane et une à Saint-Martin et au total plus de 155.000 sociétaires et clients.
Le Crédit Mutuel Antilles Guyane a réalisé un bénéfice net de 21 millions d'euros en 2018, stable par rapport à l'année précédente, pour un produit net bancaire de 83 millions d'euros. 
De son côté, Crédit Mutuel Alliance Fédérale a réalisé 2,9 milliards d'euros de bénéfice net, soit 82% du total de l'ensemble Groupe Crédit Mutuel, pour un produit net bancaire de 14 milliards d'euros.
Parmi les implications entraînant ce changement, des modifications dans les prestations techniques et informatiques. D’ailleurs déjà effectives aux Antilles et en Guyane. Et pour les clients, la réception de nouvelles panoplies bancaires:  Iban, carte, chéquier.
 

Le  rachat de la Filiale de la Société Générale aux Antilles n’est toujours pas finalisé

La filiale de la Société Générale aux Antilles-Guyane, doit faire l’objet d’un rachat par la société américaine Promontoria MMB. L’opération est toujours en attente d’une autorisation de la Banque Centrale Européenne. Elle pourrait intervenir en février. Pas de précision pour l’instant quant aux emplois. La Société Générale compte 110 salariés dans notre région.