Crise sociale : Basse-Terre et Pointe-à-Pitre en proie à des exactions

social
Centre-ville de Basse-Terre
Centre-ville de Basse-Terre - 21/11/2021
Ce matin encore la Guadeloupe s'est éveillée dans une angoisse sans nom avec de terribles pillages et incendies survenus cette nuit. Pointe-à-Pitre et Basse-Terre n'ont pas été épargnées par les actes de vandalisme et les pillages.

Pour la troisième nuit consécutive, des émeutiers s'en sont pris à des commerces et ont tenu le siège, sur les barrages enflammés qu'ils ont érigé, un peu partout dans l'archipel guadeloupéen. Deux communes semblent les plus touchées : Basse-Terre et Pointe-à-Pitre. Tour d'horizon dans les deux chefs-lieux économiques de la Guadeloupe.

À Basse-Terre

  • Vers une heure du matin, des bandes de jeunes venues de Bas-du Bourg, Petit-Paris et Circonvallation, des zones difficiles de la ville, ont convergées vers le centre-ville et ont dévalisé boutiques et banques en tirant au fusil à pompe sur les commerces et sur les policiers.
Barrages Basse-terre
©Thierry Philippe

Ils ont soulevé le rideau et ont cassé la vitre intérieure et de là sont passé, à l'intérieur du magasin. Ils n'ont pris que des vêtements de marque. 

Guy Georges, commerçant

 

Un policier a été blessé à la bouche par un plomb de chasse. De part et d'autre, Basse-Terre, s'est tranformée en une nuit, en zone de guerre.

Face à ces méfaits, le maire et le conseil municipal ont condamné, dans un communiqué de presse, "les exactions qu'ont subi les concitoyens et particulièrement les commerçants qui ont été très touchés pendant la nuit". Ils ont décidé l'activation de la cellule de crise, en urgence, ce dimanche. Une réunion exceptionnelle se tiendra aussi la semaine prochaine.

Communiqué de presse basse-terre

 

À Pointe-à-Pitre

  • À Pointe-à-Pitre, où l'ambiance est très électrique depuis plusieurs jours. La nuit fut encore très agitée, émaillée une nouvelle fois de nombreux incidents violents et de pillages. Des heurts ont éclaté entre manifestants et forces de l'ordre, notamment dans le quartier de l'Assainissement et à Carénage.
Quartier de l'Assainissement, 2h38, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 novembre 2021
Quartier de l'Assainissement, 2h38, dans la nuit du samedi 20 au dimanche 21 novembre 2021 ©Steeve Prudent

De retour du congrès des Maires, l'édile de la ville, Harry Durimel s'est rendu ce matin sur le terrain pour constater l'étendue des dégâts. Il dénonce des "images de désolation avec des exploitants désoeuvrés".

Harry Durimel, maire de Pointe-à-Pitre

Face à la recrudescence de méfaits commis en cette période exceptionnelle, le Parquet pointois se mobilise. Plusieurs mandats de dépôt à Fond Sarrail ont déjà été prononcés. Déjà 6 personnes ont été déférées devant le parquet, pour des faits de vols aggravés. Une d'entre elles a été présentée pour violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. 6 suspects présentés ont été placés en détention provisoire, et seront jugées dès lundi matin. 10 autres individus sont actuellement en garde à vue.